/news/education
Navigation

Nombreuses fermetures de garderies en milieu familial

Coup d'oeil sur cet article

TROIS-RIVIÈRES | La pandémie force la fermeture de plusieurs garderies en milieu familial, dont les propriétaires n’arrivent pas à composer avec les nouvelles conditions de travail.

Selon les plus récentes données, 600 garderies ont fermé leurs portes au Québec dans les dernières semaines. Seulement en Mauricie, on en compte 25, ce qui représente 150 places en moins.

Avec la COVID-19, la tâche des éducatrices est devenue colossale. Les jouets doivent être désinfectés et rangés dans des boîtes individuelles en plastique, tous les tissus et couvertures sont lavés chaque soir et les protocoles à l'arrivée des parents le matin sont très serrés.

«Je pose des questions aux parents et je prends la température des enfants. J'ai investi plus de 2000$ pour créer ma garderie à l'extérieur, notamment pour avoir une toilette chimique et une sortie d'eau chaude avec l'évier pour laver les mains des enfants. Ça réduit les risques de contamination pour ma famille à l'intérieur. J'ai dépensé des centaines de dollars seulement en produits désinfectants», a expliqué Danielle Saint-Pierre, propriétaire de la garderie Mer et mousse à Trois-Rivières.

Les mesures sanitaires de la pandémie ont un coût. En ajoutant le ratio réduit d'enfants, et la fin du remboursement gouvernemental pour ceux qui ne sont pas retournés en garderie, les pertes financières sont importantes.

«Pour certaines, ça représente 1000$ de moins aux six semaines. C'est énorme lorsque ton salaire actuel est à 12,42$», a souligné Mélanie Gélinas, présidente de l’Alliance des intervenantes en milieu familial de la Mauricie.

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com