/finance/business
Navigation

Travailleurs étrangers: d'importantes pertes à prévoir chez les agriculteurs

Coup d'oeil sur cet article

TROIS-RIVIÈRES | Plusieurs travailleurs étrangers temporaires manquent à l’appel dans les fermes du Québec, notamment en Mauricie, et les agriculteurs appréhendent d'importantes pertes financières.

• À lire aussi: Plus de 9 millions $ pour financer des emplois pour les jeunes en agriculture

• À lire aussi: Récoltes de fruits et légumes: des pertes majeures sont à prévoir, selon l'UPA

Chaque année depuis 10 ans, Edgard quitte le Guatemala pour travailler à la ferme Gagnon de Trois-Rivières. Pedro, lui, le fait depuis 8 ans. Avec une trentaine d'autres, chaque été, ils forment une grande famille. Mais cette année, plusieurs manquent à l'appel en raison de la pandémie.

«Des Guatémaltèques et [des] Mexicains qui ont pu, avant le mois de mars, aller chercher leur permis de travail, eux ont été capables de venir ici», a expliqué David Lemire, propriétaire de la ferme, en entrevue à TVA Nouvelles. «Mais ceux qui étaient supposés venir juste un juin, les bureaux sont fermés.»

On estime qu'il manque présentement, au Québec, 5500 travailleurs étrangers. Uniquement en Mauricie et au Centre-du-Québec, on aurait besoin de 500 d'entre eux pour accommoder les producteurs.

«Tout est payé: les plants, les plantations, l'irrigation. Il reste la récolte à faire. Toutes tes dépenses sont là, tu es sur la marge de crédit et il faut que tu récoltes pour être remboursé tout ça. C'est catastrophique», a-t-il ajouté.

Justement pour éviter ce scénario, les producteurs ont la solution: «la plus simple, c'est d'accepter les permis de travail 2019. Parce que ce sont tous les mêmes travailleurs qui reviennent».

Et si rien n'est fait rapidement, ce sont les consommateurs qui risquent de payer la note puisque si l'offre est à la baisse, les prix, eux, seront à la hausse.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.