/news/society
Navigation

La commissaire de la GRC reconnaît maintenant l’existence du racisme systémique au sein de son corps policier

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | La grande patronne de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), Brenda Lucki, qui hésitait jusqu’ici à dire que du racisme systémique existe au sein de son corps policier, s’est finalement ravisée, vendredi.

• À lire aussi: Arrestation violente d’un chef autochtone: «de sérieuses questions», dit Trudeau

AFP

«Dans de récentes entrevues, j'ai déclaré que j'avais de la difficulté avec la définition du terme racisme systémique, en essayant de faire ressortir le bon travail accompli par la vaste majorité des employés», a écrit la commissaire de la police fédérale dans une déclaration officielle. «J'ai admis que dans notre organisation comme dans d'autres, il y avait du racisme, mais je n'ai pas affirmé formellement que le racisme systémique existe à la GRC. J'aurais dû le faire.»

Elle a ajouté qu’elle sait que le racisme systémique est présent dans toutes les institutions, dont la GRC.

«Au cours de notre histoire, nous n'avons pas toujours traité les personnes racisées et les Autochtones de façon équitable, et c'est toujours le cas aujourd'hui», a-t-elle admis.

Elle a indiqué que la GRC «s'efforce activement de surmonter ce problème», entre autres en tenant compte de la diversité et de l'inclusion dans ses décisions, dans la formation qu’elle offre et dans son recrutement.

«Je tiens à vous assurer que nous mettons l'accent sur la prise de mesures réfléchies, l'écoute des personnes visées et la discussion. [...] La GRC ne tolèrera pas que des membres n'adhèrent pas à ses valeurs fondamentales, et ceux-ci devront rendre des comptes à cet égard.»

Plus tôt cette semaine, Mme Lucki avait dit à plusieurs médias «avoir du mal» avec l’emploi des mots «racisme systémique». Par la suite, de son côté, jeudi, en point de presse, le premier ministre Justin Trudeau n’avait pas hésité à reconnaître l’existence du phénomène au sein de la GRC, se plaçant en apparente contradiction avec la commissaire.