/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

2 m, 1,5 m ou 1 m? Telle est la question!

Coup d'oeil sur cet article

2 mètres : c’était la distance que devaient garder entre eux les Québécois depuis près de trois mois, imposée par la santé publique en raison du coronavirus. Mais le gouvernement a ajouté hier de nouvelles normes et de nouvelles distances qui ont de quoi donner le vertige.

• À lire aussi - Rassemblements de moins de 50 personnes: les Québécois peu enthousiastes

• À lire aussi - Manger au resto, c’est moins pire qu’on pourrait le penser

• À lire aussi - François Legault se confie sur sa gestion de crise

Le propriétaire de cinémas Vincent Guzzo a qualifié le tout de « broche à foin », hier. « C’est 2 mètres quand tu achètes ton popcorn, et 1 mètre quand tu t’assois dans la salle », a-t-il observé. Alors, devez-vous maintenant vous tenir à 2 mètres, 1,5 mètre ou 1 mètre des autres ? Voici un guide simple pour y voir plus clair. 

1 mètre  

1 mètre
Photo Martin Chevalier
1 mètre

C’est la distance que pourront dès maintenant garder entre eux les enfants de 16 ans et moins. Cette norme sera appliquée cet été pour les camps de jour et lorsque les écoles rouvriront en septembre, par exemple. 

À l’école, il sera même possible de créer des « bulles » de 4 à 6 élèves, à l’intérieur desquelles les jeunes pourront conserver une distance inférieure à un mètre. Chacune des bulles doit par contre conserver au moins un mètre de distance avec les autres bulles.

  • Écoutez l'entrevue de l'épidémiologiste Nima Machouf avec Jonathan Trudeau à QUB Radio:

Attention: Ces mêmes jeunes doivent rester à deux mètres des adultes, comme les enseignants et les moniteurs de camps de jour.

1,5 mètre  

1,5 mètre
Photo Martin Chevalier
1,5 mètre

C’est la nouvelle norme qui s’appliquera dans le cas des rassemblements intérieurs dans les lieux publics où tous les gens peuvent rester tranquillement assis, sans parler ou circuler. 

Ces rassemblements intérieurs, d’un maximum de 50 personnes, seront d’ailleurs autorisés partout au Québec à partir du 22 juin. Une exception : les rassemblements religieux, encore interdits et qui feront l’objet d’une annonce ultérieure. 

Par exemple, les rassemblements dans des salles de cinéma et de théâtre, de même que des salles de cours au cégep se prêtent à la règle de 1,5 mètre. 

Cette distance réduite s’explique par le fait que s’ils ne parlent pas ou ne circulent pas à l’intérieur de la pièce, les gens sont moins susceptibles de transmettre le virus par gouttelettes. 

Attention: En entrant et en sortant de la salle, les gens doivent continuer de garder les 2 mètres de distance.

2 mètres  

2 mètres
Photo Martin Chevalier
2 mètres

C’est la distanciation physique qui doit encore être appliquée dans la plupart Des situations, a rappelé hier le Dr Arruda. 

Selon lui, contrairement à ce qui peut se passer dans une salle de cinéma ou de spectacle, la plupart des rassemblements sont susceptibles de donner lieu à des échanges de gouttelettes, d’où le maintien des 2 mètres. « Beaucoup de choses sont partagées, a-t-il dit, hier. Les gens discutent, se passent des plats et des ustensiles, etc. »

En conséquence, les rassemblements intérieurs dans les résidences, d’un nombre maximal de 10 personnes, doivent encore se tenir à deux mètres de distance pour celles et ceux qui n’habitent pas dans le même foyer.  

Ces rassemblements sont permis depuis hier, sauf dans la grande région de Montréal, la MRC de Joliette et la ville de l’Épiphanie. Dans ces trois endroits, ce sera possible à compter du 22 juin. 

Les gens qui n’habitent pas le même foyer doivent également garder une distance de deux mètres entre eux lors de rassemblements extérieurs de 10 personnes et moins, permis depuis le 22 mai.

La distance de deux mètres continue aussi de s’appliquer dans les lieux publics, comme les restaurants (qui ont commencé à rouvrir hier) et les commerces. 

Le bilan du jour  

Cas dans le monde: 8 005 294

Décès dans le monde: 435 662 

Cas au Canada: 100 763

Cas au Québec: 54 054 + 230 par rapport à jeudi

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.