/news/health
Navigation

Arythmie cardiaque: un traitement ultraspécialisé offert à des patients de l’Institut de Cardiologie

Institut de cardiologie de Montréal
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – L’Institut de Cardiologie de Montréal est devenu en février dernier le premier hôpital au monde à avoir recours durant une procédure d’ablation cardiaque à une nouvelle solution saline qui aide à réduire le risque d’AVC. 

Cette technique qui date de 2019 ainsi que la nouvelle solution saline, qui vient d’obtenir le feu vert des autorités canadiennes et américaines, développées par l’entreprise américaine Thermedical, sont maintenant offertes aux patients de l‘hôpital affilié à l’Université de Montréal.

Cette procédure d’ablation cardiaque «innovante» avec solution saline dégazée est actuellement à l’étude pour le traitement de la tachycardie ventriculaire, une des principales causes de mort cardiaque subite dans le monde, a-t-on fait savoir mardi.

«Bien qu’on ne puisse pas guérir totalement l’arythmie ventriculaire, cette technique d’ablation par cathéter muni d’une aiguille rétractable avec solution saline dégazée représente une grande avancée pour les patients qui ont des maladies étendues et pour qui les prochaines options de traitements étaient la greffe cardiaque ou la pose d’un cœur mécanique», a déclaré dans un communiqué la Dre Katia Dyrda directrice du programme de formation en électrophysiologie à l’Institut de Cardiologie de Montréal.

Cette dernière est la deuxième praticienne à effectuer une ablation avec ce cathéter muni d’une aiguille rétractable au Canada et la première au monde à avoir effectué cette intervention à l’aide de la solution saline dégazée. L’intervention a été faite en février.

La Dre Dyrda, également professeure agrégée de médecine, a soutenu que la procédure «a le pouvoir d’améliorer grandement la qualité de vie des patients».

Jusqu’ici, 11 patients de l’Institut de Cardiologie de Montréal ont pu bénéficier de la procédure d’ablation avec un cathéter muni d’une aiguille rétractable et deux ont été traités avec la nouvelle solution saline dégazée. Dans le monde, 21 personnes ont été traités avec la technique d’ablation, dont cinq avec la solution saline dégazée.

Basée à Waltham au Massachusetts, l’entreprise Thermedical développe des systèmes d’ablation thermique pour traiter la tachycardie ventriculaire et les tumeurs solides. L’étude de faisabilité de cette nouvelle technique d’ablation utilisant la solution saline dégazée est en cours dans six centres aux États-Unis et au Canada, a-t-on précisé.