/finance/stockx
Navigation

Bombardier quitte les grands indices

Coup d'oeil sur cet article

Après 34 ans, Bombardier quittera lundi prochain l’indice composite S&P TSX de la Bourse de Toronto, autre conséquence de sa déroute financière. La multinationale québécoise a également été éjectée de l’indice S&P/TSX 60, qui regroupe les 60 plus importantes entreprises cotées au Canada.

Ces changements ont été annoncés vendredi par la coentreprise S&P Dow Jones Indices, qui gère les indices de la Bourse de Toronto. Ils ont contribué à faire chuter de 11,5 %, hier, l’action de Bombardier, qui a clôturé à 46 cents.

Le recul en Bourse s’explique en bonne partie par le fait que les portefeuilles à gestion indicielle, dont plusieurs fonds négociés en Bourse, doivent se départir des titres des entreprises qui quittent un indice. 

Symbole fort

« C’est un symbole fort. Ça montre la perte d’influence et de prestige de Bombardier au fil du temps », a commenté hier le courtier Mickaël Dufresne, président de la firme Hessen.

Pour faire partie d’un indice S&P TSX, un titre ne doit pas rester sous la barre de 1 $ pendant plus de trois mois. La valeur boursière de l’entreprise considérée doit également représenter un pourcentage minimal de la valeur de l’ensemble des titres qui composent l’indice.

L’action de Bombardier a commencé l’année à près de 2 $, mais son cours est descendu sous 1 $ le 5 mars, soit moins de trois semaines après l’annonce de la vente de sa division ferroviaire à Alstom.

Bombardier faisait partie de l’indice composite S&P TSX depuis mars 1986 et de l’indice S&P TSX 60 depuis la création de ce dernier, en décembre 1998.

« Le retrait [des indices] reflète le cours de l’action et la valeur boursière de Bombardier, qui sont actuellement touchés par la pandémie [...] alors que nous travaillons aussi à achever notre transformation et à clore nos cessions d’actifs annoncées antérieurement », a indiqué une porte-parole, Jessica McDonald.

« À noter, les fonds indiciels représentent un faible pourcentage des détenteurs d’actions BBD.B, a-t-elle ajouté. Bombardier reste l’un des plus grands acteurs industriels du pays avec plus de 15 000 employés au Canada. »