/news/society
Navigation

Racisme systémique: le SPVM se fait reprocher de manquer de clarté

Coup d'oeil sur cet article

Au lendemain de sa sortie reconnaissant le caractère systémique du racisme et de la discrimination, le Service de police de la Ville de Montréal se fait reprocher de manquer de clarté. 

• À lire aussi: Le SPVM reconnaît le concept de racisme systémique

En réaction, la Ligue des droits et libertés (LDL) estime que le SPVM joue avec les mots.

  • Alexandra Pierre, présidente de la Ligue des droits et libertés, sur QUB Radio:

«Il dit reconnaître le caractère systémique du racisme et de la discrimination, sans jamais admettre qu’ils ont cours dans leurs propres rangs. Comment être rassurés sur la suite des choses si le SPVM laisse encore planer de telles ambiguïtés? La Ligue des droits et libertés demande au chef de police du SPVM de reconnaître explicitement et publiquement qu'il existe du racisme systémique et du profilage racial systémique au sein de la police de Montréal et de s’engager à y remédier rapidement », a déclaré Alexandra Pierre, présidente de la Ligue, en entrevue mardi sur les ondes de TVA Nouvelles.