/lifestyle/techno
Navigation

Windows 7 : dites-lui adieu pour éviter des problèmes

Windows 7 : dites-lui adieu pour éviter des problèmes

Coup d'oeil sur cet article

Lancé fin 2009, le système d’exploitation Windows 7 a connu une belle carrière. En 5 mois, Win7 comme on le surnomme a accaparé plus de 10% des parts du marché en seulement 5 mois, alors que son prédécesseur, le mal-aimé Windows Vista, a pris 16 mois pour atteindre le même niveau. En octobre 2011, Win7 devenait le système le plus utilisé dans le monde avec un peu plus de 40% du marché. 

Mais tout ça, c’est de l’histoire ancienne. En informatique, dix années, aussi bien dire une éternité.

On comprend que Microsoft veuille mettre fin au support du système, ce qui fut annoncé en janvier 2015 et conclu de manière définitive en janvier dernier. Cela signifie qu’il n’y a plus de mise à jour du système d’exploitation ni de correctif de sécurité pour cette version, en dépit de sa popularité – 26% des parts du marché en décembre dernier.

Les risques

Pour des millions d’utilisateurs, la fin du support de Windows 7 suppose des risques de sécurité potentiels comme des attaques dédiées contre ce système aggravées par justement sa grande popularité. Toutes versions confondues, le système Windows en général est le plus souvent pris pour cible par les pirates. Au menu de ces derniers, des maliciels, rançongiciels, virus et autres logiciels espions pour vous arnaquer.

Windows 7 : dites-lui adieu pour éviter des problèmes
Simon Steinberger (Pixabay)

Les alternatives

Vous pourrez toujours assurer la sécurité à l’aide d’un logiciel antivirus, mais cette protection reste partielle. Selon G Data Security Labs, les protections de Windows 7 n’ont que très peu évolué depuis son prédécesseur Vista dont les extensions de fichiers sont toujours cachées – une vulnérabilité dénoncée depuis plusieurs années.

Installer Windows 10 est assurément le premier choix si votre ordinateur peut le supporter. Profitez-en pour augmenter et mettre à niveau les composantes matérielles comme la mémoire vive et le remplacement du disque dur par un stockage électronique SSD beaucoup plus rapide.

Si votre ordinateur est trop vieux pour supporter Windows 10, alors les options se résument à un nouveau PC ou une migration aux ordinateurs macOS d’Apple. Et si vous êtes bricoleur, il y a l’option d’un système Linux comme Ubuntu ou Elementary OS qui disposent de plusieurs suites logicielles gratuites.