/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

COVID-19: un médicament prometteur sera utilisé au CHUM

Coup d'oeil sur cet article

Un médicament de la famille des stéroïdes très prometteur dans le traitement de la COVID-19, le dexamethasone, sera administré à des patients au CHUM. 

C’est ce qu’a confirmé le Dr Michael Chassé, intensiviste à ce centre hospitalier universitaire situé au centre-ville de Montréal.

«Je me considère comme un médecin très sceptique, et vous confirme dès aujourd’hui que des patients qui n’avaient pas de dexaméthasone vont en recevoir, ou recevront un dérivé», a-t-il déclaré mercredi en entrevue avec Paul Larocque sur les ondes de LCN.

Testé lors d’une vaste étude clinique, ce médicament a effectivement montré des résultats fort encourageants.

«Les résultats préliminaires sont suffisants pour dire que les avantages dépassent les risques. Maintenant, c’est toujours sous réserve de voir l’étude finale», a-t-il spécifié.

Au cours de cette étude, le dexamethasone aurait réduit du tiers la mortalité chez les patients les plus gravement atteints par le COVID-19.

La décision d’administrer le produit ou non sera prise au chevet des malades «en attendant d’avoir des lignes directrices des autorités supérieures. Les médecins ont toujours l’indépendance de traiter leurs patients avec les meilleures connaissances qu’ils ont», a précisé le Dr Chassé.

On traite mieux la COVID-19

La façon de traiter les patients atteints de la COVID-19 a également évolué au cours des derniers mois.

«On est meilleurs! On est capables de mieux optimiser les ventilateurs. Même que des patients qu’on aurait mis sous ventilateurs il y a trois mois, aujourd’hui on va avoir des alternatives. On peut épargner une machine à un patient. On a optimisé nos traitements», a détaillé le Dr Chassé.

En Grande-Bretagne, les services de santé ont annoncé mardi qu’ils utiliseraient le dexamethasone dans la lutte contre le nouveau coronavirus.

Selon les chercheurs de l’essai clinique Recovery, «une mort sur huit pourrait être évitée grâce à ce traitement chez les patients placés sous ventilation artificielle».

Les bénéfices de ce médicament n’ont été observés que chez les patients hospitalisés qui doivent être oxygénés. «Les gens qui n’ont pas de symptômes, ou peu de symptômes, et qui sont à la maison ne bénéficiaient pas de ce traitement. Ils peuvent même avoir des effets secondaires potentiels», a précisé le médecin.

Ce médicament est déjà utilisé dans de nombreuses indications pour son effet anti-inflammatoire puissant.

Dans le cadre de l'essai Recovery, 2104 patients ont reçu ce traitement (par voie orale ou intraveineuse) pendant 10 jours.

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.