/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Enquête de la coroner en chef sur les résidences pour aînés

On ne veut plus qu’une situation catastrophique se reproduise

Coup d'oeil sur cet article

Troublée par les milliers de décès enregistrés dans les résidences pour aînés pendant la pandémie, la coroner en chef a ordonné la tenue d’une vaste enquête publique, mercredi.

• À lire aussi - Impacts psychologiques: les Québécois moins affectés par la pandémie que les Américains

• À lire aussi - Tous les développements de la pandémie

« Comme citoyenne, j’ai été habitée comme nous tous par une grande tristesse, un désarroi de voir que notre société en était rendue là avec nos aînés. Comme coroner en chef, j’ai un pouvoir [...] pour éviter qu’une telle situation se reproduise », a expliqué au Journal Me Pascale Descary.

Depuis avril, un coroner enquêtait déjà sur le cas du CHSLD privé Herron à Dorval, où 31 résidents sont décédés en un mois. Des allégations de négligence et d’absence d’employés avaient forcé l’État à mettre ce centre sous tutelle. Sauf qu’en cours d’investigation, le Bureau du coroner a réalisé qu’il ne pouvait pas se concentrer que sur ce cas.

« On voyait bien que le phénomène était plus largement répandu », explique Pascale Descary.

L’enquête, qui sera publique, portera sur les décès survenus durant la pandémie de la COVID-19 dans les CHSLD, les résidences privées pour aînés et les centres d’hébergement pour personnes vulnérables. 

La coroner en chef assure que son bureau travaillera efficacement, mais pas question de tourner les coins ronds, ajoute-t-elle, en disant espérer une première audience au début de 2021.

Elle vise la fin de 2021 pour produire son rapport, qui formulera des recommandations afin d’éviter d’autres décès.

C’est la coroner et avocate Géhane Kamel qui a été désignée pour présider l’enquête, assistée du coroner Jacques Ramsay, médecin. Les décès qui découlent uniquement d’une infection à la COVID-19 seront exclus du mandat.

Québec va collaborer

Hier, la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, a assuré que le gouvernement offrirait toute sa collaboration à cette enquête. 

Qualifiant le décès de milliers d’aînés en CHSLD « d’histoire triste », Mme Blais a dit vouloir faire tout en son pouvoir pour qu’un tel drame ne se répète pas, y compris en appliquant les recommandations du coroner.

– Avec l’Agence QMI

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.