/news/green
Navigation

2h30 d’attente pour déposer des déchets dans les écocentres

écocentres
Photo CLARA LOISEAU

Coup d'oeil sur cet article

Des citoyens et des entrepreneurs ont dû attendre plus de 2h30 avant de pouvoir jeter des déchets dans des écocentres de Montréal, aujourd’hui, au point où certains les ont carrément abandonnés sur le trottoir. 

«De venir domper mes ordures ici, ça va me coûter entre 500-600$ aujourd’hui à cause de l’attente, ça n’a aucun sens! Je suis arrivé à 9h45 et là, il est déjà 11h15. Normalement, ça me prend 10-15 min», explique David Sirois, un entrepreneur montréalais qui patientait, jeudi matin, à l’écocentre Saint-Michel.

Comme lui, des dizaines de personnes ont dû faire le pied de grue pour aller jeter leurs électroménagers, pots de peinture, résidus de construction ou tout autres détritus imposants.

Sur les sept déchetteries du territoire montréalais, quatre affichaient plus d’une heure d’attente, moins de trente minutes après leur ouverture à 10h. À celle de LaSalle, l’attente a atteint 2h30 à certains moments.

Gilles Jalbert, un citoyen, affirme que la situation était la même mercredi après-midi. 

« [Avant-]hier, à celui de Saint-Laurent, on est resté 1h30. Aujourd’hui encore, je n’ai pas le choix d’attendre parce que je dois vider la maison de ma mère qui est décédée», raconte-t-il.

écocentres
Photo CLARA LOISEAU

Horaires non adaptés

Pour Kevin Rainha, travailleur de la construction, le problème est dû au fait que les écocentres sont encore sur l’horaire d’hiver, soit seulement accessible du mardi au samedi de 10h à 18h, en raison de la COVID.

«Avec tous les gens qui profitent du confinement pour faire leur jardin, leur sous-sol, plus nous en construction, ce n’est pas normal qu’ils gardent cet horaire! Ça devrait être ouvert tous les jours», estime-t-il.

Certains semblent ne pas avoir eu la patience d’attendre et ont débarqué, sur le trottoir, à quelques dizaines de mètres de l’entrée, les matériaux qu’ils venaient y jeter.

écocentres
Photo CLARA LOISEAU

Changement d’horaires

De son côté, Montréal reconnaît être «actuellement [dans] une période particulièrement achalandée, alors que la saison des déménagements est bien amorcée». 

Gabrielle Fontaine-Giroux, relationniste pour la métropole, ajoute par ailleurs que la Ville «analyse la situation au fur et à mesure de son évolution».

Dès le vendredi, les écocentres ouvriront finalement plus tôt, soit à 8h, toujours du mardi au samedi, jusqu’à 18h.