/entertainment/movies
Navigation

Des films européens pour lancer l’été

Coup d'oeil sur cet article

Alors que les cinémas du Québec préparent leur réouverture pour le 3 juillet, les distributeurs de films ont déjà commencé à remplir le calendrier de sorties. Et en l’absence de superproductions hollywoodiennes jusqu’à la fin juillet, le cinéma français et européen sera à l’honneur pendant les premières semaines de l’été.

« En général, les Américains sont omniprésents dans les cinémas pendant l’été, mais ça va être différent cette année parce qu’ils ont repoussé plusieurs de leurs grosses sorties à cause de la pandémie, a souligné jeudi le distributeur Louis Dussault, de K-Films Amérique.  

« C’est donc une occasion unique pour nous d’essayer de profiter de cette situation pour faire découvrir nos films à un nouveau public. »

K-Films Amérique lancera dès le 3 juillet le film français 100 kilos d’étoiles, une comédie qui avait remporté le Grand Prix au Festival du film pour enfants de Montréal en mars dernier. Le même jour, le distributeur AZ Films enverra dans la mêlée une autre comédie française, Docteur ?, avec Michel Blanc.

« Ce sera un bon test pour voir si le public est au rendez-vous, observe le président d’AZ Films, Antoine Zeind qui compte aussi lancer plus tard cet été la comédie française #Jesuislà, avec Alain Chabat, et le drame De Gaulle, sur la vie du Général de Gaulle.

D’autres films internationaux comme C’est ça, le paradis ?, Un fils, Les siffleurs et Le jeune Ahmed (des frères Dardenne) prendront l’affiche dès la réouverture des salles, au début de juillet. 

Des films québécois

Le distributeur Films Séville profitera aussi de la faible présence hollywoodienne sur nos écrans au début de l’été pour lancer le 10 juillet le suspense québécois Suspect numéro un, qui met en vedette Antoine Olivier Pilon et l’acteur américain Josh Hartnett. 

«C’est très important pour nous de participer à la relance des cinémas, et on pense que Suspect numéro un est le genre de film (un suspense d’action) que le grand public aura envie de voir en retournant dans les salles cet été», a indiqué plus tôt cette semaine le président des Films Séville, Patrick Roy.

Certains films québécois qui avaient vu leur carrière en salle être écourtée par la pandémie auront quant à eux une seconde chance de s’illustrer sur grand écran. C’est le cas de 14 jours, 12 nuits, Mafia Inc et Les nôtres qui devraient être présentés dans quelques cinémas à compter du 3 juillet.