/news/education
Navigation

Enfants ayant des troubles du développement: des suivis adaptés en temps de pandémie

Coup d'oeil sur cet article

TROIS-RIVIÈRES | Les suivis auprès des enfants ayant des troubles du développement n'ont pas cessé durant la pandémie. Ils ont plutôt changé de formule.

Ryan et Liam doivent vivre au quotidien avec des troubles du développement. Rencontrés aux trois semaines par de multiples intervenants, ils ont vu leurs rendez-vous physiques se transformer en visioconférences.

«On les voit dans l'écran: "allô, allô". Les intervenants posent leurs questions et on fait le suivi ensemble. Ryan est très bien entouré!» a expliqué, jeudi à TVA Nouvelles, le père des garçons de 5 et de 3 ans, Richard Collins.

Une adaptation qui s'est faite pour le quart des familles québécoises ayant un enfant vivant avec divers troubles du développement.

«On a fourni du matériel de télétravail à tous nos employés pour qu'ils puissent continuer de faire les suivis auprès des enfants, même durant la pandémie. On a pu rejoindre tous les enfants qui étaient sur la liste d'attente», a raconté Nathalie Magnan, directrice adjointe du Programme déficience intellectuelle, trouble du spectre de l'autisme et déficience physique au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec.

En n'ayant plus besoin de se déplacer, les intervenants ont pu rejoindre des familles en dehors de Trois-Rivières, comme à La Tuque, Plessisville et Drummondville. Les 76 familles sur la liste d'attente ont également pu recevoir un premier coup de fil pour obtenir des conseils.

Les écrans semblent aussi être un bon moyen de capter l'attention des enfants lors des rencontres.

«Les enfants sont attirés par les écrans, alors c'est plus facile d'avoir leur écoute et leur attention qu'en faisant des rencontres physiques», a expliqué la psychoéducatrice Marie-Laurence Roy.

Même après la pandémie, les visioconférences resteront dans les façons de faire des intervenants pour garder le contact avec des familles plus éloignées.