/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Garderies: fin de la distanciation physique pour les tout-petits

blocs de jeu
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Si les bambins peuvent se réjouir de la fin de la consigne de distanciation physique dans les garderies, un casse-tête attend de nombreux parents à l’automne. Les responsables des services de garde en milieu familial seront en grève en septembre.

À compter de lundi prochain, les enfants d’un même groupe pourront désormais jouer ensemble sans le souci de respecter une distance entre eux, a statué la santé publique. Plus encore, ils pourront recommencer à approcher leur éducatrice, qui devra toutefois continuer de porter un masque et une visière. 

  • Dre Marie-Claude Roy, pédiatre et membre du CA de l’Association des pédiatres du Québec, à QUB radio:    

Notons que la distanciation physique est toujours de mise entre les adultes qui travaillent dans les services de garde à la grandeur de la province.

Les garderies situées à l’extérieur du grand Montréal pourront rouvrir à 100 % de leur capacité d’accueil à compter du 22 juin. Pour la grande région métropolitaine, la MRC de Joliette et la ville de L’Épiphanie, ce retour à la normale est toujours prévu pour le 13 juillet.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Grève générale illimitée

Un soulagement pour les parents qui n’avaient pas encore récupéré leur place. Mais cette embellie sera de courte durée pour certains. Les éducatrices en milieu familial se sont prononcées pour le déclenchement d’une grève générale illimitée à compter du 21 septembre.

Les quelque 10 000 membres de la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec affiliées à la CSQ ont rejeté à 82 % l’offre du gouvernement fixant leurs conditions de travail.

Mais les parents des bambins qui fréquentent les milieux familiaux devront trouver une solution de rechange plus tôt, puisqu’une grève rotative dans toutes les régions du Québec débutera dès le 1er septembre.

L’écart est grand entre les positions syndicales et patronales. « Alors que la FIPEQ-CSQ demande un rattrapage monétaire équivalent à 16,75 $ l’heure [...], le ministère offre une rémunération équivalente à 12,83 $ l’heure pour 2019-2020 », précise le communiqué de presse diffusé jeudi par la FIPEQ-CSQ. La présidente du syndicat, Valérie Grenon, accuse le ministre de la Famille d’avoir mis de l’huile sur le feu des négociations au cours des derniers mois.

Jeudi, 3000 éducatrices en milieu familial affiliées à la CSN ont également tenu une journée de grève pour réclamer une amélioration de leur rémunération.  

Le ministre Mathieu Lacombe souhaite que les syndicats se rassoient à la table de négociation et a bon espoir que les parties s’entendent. « Nous déplorons que ce soient les parents et nos tout-petits qui fassent les frais de ces moyens de pression », a-t-il commenté, dans une déclaration. 

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.