/entertainment/shows
Navigation

[EN IMAGES] Tournée musiparc TD: Marc Dupré s’éclate devant une mer de pare-brise

Coup d'oeil sur cet article

C’est comment, assister à un concert dans sa voiture? C’est invraisemblable, différent, et plutôt confortable. Si l’expérience bouscule les codes habituels du spectacle, Marc Dupré nous a prouvé avec vigueur samedi soir à quel point les concerts «lives» nous avaient manqués et qu’ils sont irremplaçables.

• À lire aussi: [EN IMAGES] Tournée TD musiparc: des spectateurs comblés par le concert de Marc Dupré

Marc Dupré foulait les planches de la grande scène extérieure de la Baie de Beauport samedi soir pour la seconde fois, dans le cadre de la tournée TD musiparc, qui débute le 23 juin à Bromont, Mercier, Gatineau et Mirabel. 

Photo Pascal Huot

Exit l’ambiance parfois oppressante des grandes foules de festivals. Oubliez les vibrations sonores émanant habituellement des grosses colonnes de son qui nous frappent en pleine poitrine. Maintenant, c’est la radio de la voiture le volume au fond qui nous défonce les tympans. Et on n’applaudit plus, on ne tape plus des mains, on klaxonne en chœur et on «flashe» ses lumières pour partager son enthousiasme après chaque chanson.

Photo Pascal Huot

Cette communion collective plutôt bruyante et insolite s’est mise en branle dès les premières notes jouées par les musiciens de Dupré. Pour avoir le son, les spectateurs avaient préalablement syntonisé le poste FM affiché sur les écrans géants de chaque côté de la scène.

Avec ce qu’on a vécu dans les derniers mois, ouvrir la soirée avec Rester fort était bien significatif. 

«C’est spécial ce qu’on vit ce soir, a ensuite avoué Marc Dupré à la mer de plus de 300 pare-brises devant lui. Jamais je n’aurais pensé me mettre beau pour une Yaris 2004!»

Photo Pascal Huot

«Mais ce soir, on va faire comme si de rien n'était et j’espère que vous allez vivre la plus belle soirée de votre vie, a-t-il ajouté. Je suis tellement fier d’être Québécois en ce moment. On s’est tenus et on a eu peur. Maintenant, profitez de votre soirée.»

Une énergie explosive

Sur scène, Marc Dupré et ses musiciens, dont Fred St-Gelais, avaient l’énergie explosive de lions en cage qu’on venait de libérer après trois mois de confinement. Ils ont tout donné pour faire oublier le contexte et nous apporter un brin de normalité. 

Photo Pascal Huot

Il y avait quelque chose de beau et contagieux à voir un artiste aussi dévoué, souriant, qui mordait à pleines dents dans une expérience jamais vécue auparavant. «Quand j’entends un klaxon, d’habitude, je suis fâché», a-t-il ironisé, avant de demander à la foule de «klaxonner sur le beat» pendant Là dans ma tête.

Côté répertoire, que des hits festifs figuraient à son programme d'une heure et demie, dont un segment de «tounes de char» diablement efficace. 

Photo Pascal Huot

Il a dédié Ton départ à tous les disparus de la pandémie et à ceux qui n’ont pas pu accompagner leurs proches vers les derniers moments. 

Il a terminé avec une chanson qui a aussi pris un autre sens depuis quelques mois, avec Nous sommes les mêmes. «Mais ne partez pas avant la fin. Parce que là, je vous vois partir!»

Photo Pascal Huot

Retour à l’essentiel

Après trois mois de sevrage de spectacles vivants, et un été de festivals à l’eau, l’expérience de musiparc est un formidable compromis. Ces spectacles à l’état brut sont un retour à l’essentiel qui nous rappelle que ce sont les concerts donnés avec cœur qui sont les meilleurs.

Quelques conseils, toutefois. Même si plusieurs avaient apporté des chaises pliantes pour s’asseoir à côté de la voiture, le spectacle s’écoute dans la voiture, le volume au fond, la main sur le klaxon.

Photo Pascal Huot

Puis, assurez-vous que la batterie de voiture est rechargée et que vous avez du lave-vitre. Il ne vous reste qu’à monter le son!

Faits saillants:

La tournée TD musiparc se poursuit jusqu’au 19 juillet. La programmation complète se trouve au musiparc.com