/sports/fighting
Navigation

Une première victoire pour Barriault dans l’UFC

Le Québécois l’emporte par knock-out technique contre Piechota

UFC Fight Night: Barriault v Piechota
Photo courtoisie, Chris Unger/Zuffa LLC Marc-André Barriault n’a laissé aucune chance à son adversaire Oscar Piechota à son quatrième combat en UFC, samedi soir à Las Vegas.

Coup d'oeil sur cet article

Marc-André Barriault ne voulait pas avoir de regret dans son quatrième duel au sein de l’Ultimate Fighting Championship (UFC). Il n’en aura pas alors qu’il a signé un knock-out technique contre le Polonais Oscar Piechota, samedi soir, au Centre Apex de l’UFC à Las Vegas. 

Celui qui évolue chez les poids moyens (185 lb) a ainsi obtenu sa première victoire à l’UFC après trois défaites de suite.  

Après une série de coups de puissance, le Québécois (12-4) a mis fin au combat en mitraillant son opposant alors que celui-ci était agenouillé. L’arbitre a décidé d’arrêter le combat. Piechota (11-4-1) n’était plus en mesure de se défendre. 

L’ancien double champion de TKO MMA a enfin montré ses vraies couleurs aux dirigeants de l’UFC. Dès les premières secondes de l’affrontement, il a mis de la pression sur son adversaire en lançant plusieurs bons coups qui ont atteint Piechota à la tête. 

« Je suis animé par un sentiment de soulagement, de fierté et du devoir accompli, a mentionné Marc-André Barriault lorsque joint par Le Journal après son combat. Je me suis battu à la hauteur de mon talent. 

« J’ai reconnecté avec mes instincts et mes origines. On a vu ma vraie nature. »

L’animal est sorti

Il a été particulièrement efficace avec son uppercut. Barriault a été en mesure d’ébranler Piechota à quelques reprises avec cet outil. L’athlète originaire de Gatineau était surtout content d’avoir mis fin au duel avec un point d’exclamation.  

« C’est satisfaisant de l’emporter de cette façon (knock-out technique). Pour moi, c’est la cerise sur le sundae. Avant d’arriver à l’UFC, j’ai eu une séquence de huit combats qui s’étaient terminés avant la dernière cloche. »

Son gérant, Stéphane Patry, était très satisfait de la performance de son poulain.

« Après son troisième duel, je pensais que l’UFC allait le libérer, a mentionné Patry. Toutefois, je suis parvenu à convaincre les dirigeants de lui donner une autre chance en leur disant que Marc était capable de mieux faire. 

« Ce soir, il a livré une super performance. Il s’est bien battu. L’animal est sorti. Piechota, qui était aussi dans son combat de la dernière chance, a gelé devant la stratégie de Marc.  

« Dans la dernière année, j’ai répété à Marc-André qu’il devait être l’agresseur dans l’octogone et c’est ce qu’il a fait ce soir (samedi). »

La suite des choses

Barriault en était au quatrième et dernier duel prévu à son contrat à l’UFC. Quelle est la suite des choses pour lui au sein de l’organisation américaine ?

« Je vais contacter Nick Maynard, qui est le responsable de la catégorie des poids moyens à l’UFC, dans les prochains jours. Je veux rapidement connaître ses intentions à l’égard de Marc-André. 

« J’ai bon espoir que la performance de samedi [samedi] contre Piechota va permettre à Marc-André de décrocher un nouveau contrat de trois ou quatre combats. »

Sur le plan financier, il croit que Barriault pourra obtenir une augmentation pour chaque combat. Toutefois, elle pourrait être moins importante que prévu au départ.  

Et le principal intéressé ?

« J’ai fait ma partie du travail. Je laisse l’autre partie à Stéphane. J’espère que les dirigeants de l’UFC ont aimé ce qu’ils ont vu ce soir [samedi] contre Piechota et qu’ils auront le goût de me revoir en action. Je vais continuer de m’améliorer. »