/news/politics
Navigation

Bientôt des investissements dans l’aide à domicile

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement de la Coalition avenir Québec (CAQ) souhaite investir davantage dans les services et les soins à domicile.

Déjà, en campagne électorale, François Legault promettait d'injecter 800 M$ en quatre ans dans les soins à domicile. Depuis le début de son mandat, la CAQ a investi 380 millions, ce qui a permis à 3500 personnes de plus d’accéder à ces services.

Cependant, le faible salaire proposé aux aides à domicile rend le recrutement plus difficile. Samedi, TVA Nouvelles rencontrait Adelina Chiarella, 95 ans, qui peinait à engager des employés pour lui venir en aide 26 heures par semaine.

Le salaire proposé – 16$ de l’heure – a été évoqué par ses filles pour expliquer ces difficultés, en plus de la Prestation canadienne d’urgence et l’amélioration du salaire et des conditions dans le réseau public de la santé.

La ministre de la Santé, Danielle McCann, promet d'augmenter les salaires des aides à domicile. «L'an passé, on a donné 5%. Cette année, on va arriver avec un 12%. On a été retardés par la pandémie, mais c'est impératif qu'on se donne les moyens. On va faire une annonce éventuellement.»

La ministre souhaite d’ailleurs encourager les candidats qui n’ont pas été retenus pour le programme de formation des 10 000 préposés aux bénéficiaires à devenir aide à domicile.

Au Québec, près de 370 000 personnes ont recours aux soins à domicile. De ce nombre, plus de 14 000 utilisent le chèque emploi-service. Au total, 30 000 personnes figurent sur la liste d’attente.