/news/society
Navigation

Foule de touristes, manque de civisme et feux d’artifice à Rawdon

Coup d'oeil sur cet article

Le prisé site récréotouristique des cascades, à Rawdon, dans Lanaudière, a dû être fermé dimanche après-midi en raison d’un trop grand achalandage et du comportement de nombreuses personnes qui s’y étaient rassemblées.

• À lire aussi: Les agriculteurs ne l’ont pas facile cette année

• À lire aussi: Une vague de chaleur préoccupante dans le contexte actuel

• À lire aussi: Pas de baigneurs au parc Jean-Drapeau avant juillet

La Sûreté du Québec avait affecté plusieurs agents et autopatrouilles dans le secteur, notamment pour y faire la circulation sur la route 341 et empêcher les touristes de stationner leurs voitures dans des endroits inappropriés.

Les cascades de Rawdon ont commencé à être prises d’assaut il y a quelques semaines par les touristes en quête de plein air et de fraîcheur pendant le confinement, au désespoir de certains citoyens.

La petite municipalité de Lanaudière, qui compte 11 000 habitants, attire des centaines de personnes et de dizaines de véhicules de l’extérieur. «On n’a jamais vu ça. Ça doit être le confinement, la fête des Pères, les vacances...», a affirmé une femme rencontrée par une équipe de TVA Nouvelles.

La popularité des cascades est telle que des particuliers demandent jusqu’à 40 $ pour louer un espace de stationnement sur leur terrain privé. Un d’eux a même dit s’être fait offrir jusqu’à 100 $.

  • ÉCOUTEZ la chronique judiciaire du journaliste Félix Séguin à QUB Radio:

D'autres visiteurs ont moins de scrupules. Une résidente de retour chez elle après une sortie à la plage a eu la surprise de trouver onze véhicules inconnus dans sa cour.

Elle a fait appel à un remorqueur pour déplacer les indésirables stationnés sans sa permission sur son terrain. Pour une camionnette, l’opération en coûtera 220 $ au conducteur.

Une autre a parlé d'embarcations utilisées sans permission par des étrangers. «Ils stationnent partout chez nous, puis ils jettent toutes leurs cochonneries quand ils ont fini et ils viennent emprunter nos embarcations sans avoir la permission. Non, c’est pas le fun», a dit cette citoyenne habitant près du site des cascades.

«La meilleure journée depuis trois mois»

Les touristes rencontrés par TVA Nouvelles dimanche semblaient profiter de leur journée sans une once de culpabilité, dans une ambiance survoltée.

«C'est la meilleure journée depuis trois mois!» s'est exclamé l'un d'entre eux.

Peu de ces personnes respectaient une distance de deux mètres. «La distanciation, c'est plus difficile, mais on essaie», a affirmé une jeune femme de Saint-Hubert, assise près de ses amis.

Perte de contrôle

Le maire de Rawdon avait demandé l’aide de la Sûreté du Québec pour gérer l’afflux soudain de touristes et certains comportements dangereux qui ont été dénoncés.

Samedi en soirée, des feux d’artifice auraient même été allumés, malgré le risque réel d'incendie qu’ils posent pendant une canicule.

Des résidents de Rawdon se sont aussi plaints de débordements, de manque de civisme et de turbulences. On mentionne des «actes disgracieux» qui ont eu lieu dans les boisés aux alentours.

En outre, les touristes arrivent équipés de glacières contenant parfois des breuvages alcoolisés en prévision de leur excursion. Ils n’hésiteraient pas non plus à laisser gobelets en plastique et déchets sur place.

À 14 h30, dimanche, devant cette situation difficile, la SQ fermait le Parc des cascades Rawdon, qui était plein à craquer.