/entertainment/shows
Navigation

Une œuvre immersive québécoise à Cannes

Icarus
Photo courtoisie Une image de l’œuvre immersive Icarus, du réalisateur Michel Lemieux.

Coup d'oeil sur cet article

L’œuvre immersive Icarus, nouvelle création du réalisateur et metteur en scène québécois Michel Lemieux, sera présentée en première mondiale cette semaine au festival Cannes XR Virtual.

Cet événement dédié aux expériences immersives et de réalité virtuelle se tiendra en ligne du 24 au 26 juin, en marge du Marché du film du Festival de Cannes. 

Adapté d’un spectacle que Michel Lemieux et son comparse Victor Pilon ont présenté au TNM en 2014, Icarus plonge le spectateur dans la peau d’Icare, ce jeune homme qui se brûle les ailes en voulant atteindre le soleil.

« Icarus n’est pas vraiment un film, précise Michel Lemieux en entrevue au Journal. C’est une expérience immersive qui doit être vécue avec un casque de réalité virtuelle. C’est du cinéma mélangé avec du jeu vidéo et du théâtre. »

Icarus devait initialement être lancé en avril dernier au volet réalité virtuelle Festival du film de Tribeca, à New York. Mais comme tous les grands événements du printemps, le festival new-yorkais fondé par l’acteur Robert De Niro a été annulé à cause de la pandémie.

« On devait aller à New York avec notre équipement pour faire découvrir notre création au public sur place, explique Michel Lemieux. Icarus devait aussi être présenté au Centre Phi cet été. Mais tout a été annulé à cause de la pandémie. Ce n’est que partie remise, j’espère. On a très hâte de présenter cette création au public. »

Un monde à découvrir

Connu pour ses mises en scène de spectacles multidisciplinaires et pour son travail avec l’Opéra de Montréal et le Cirque du Soleil, Michel Lemieux dit vouloir se concentrer davantage à la réalité virtuelle au cours des années à venir. 

« Ce qui est fascinant dans la réalité virtuelle, c’est que c’est un territoire vierge, observe-t-il. Il y a eu beaucoup de documentaires qui ont été faits en réalité virtuelle mais peu d’œuvres narratives ou de fiction. On est encore aux balbutiements de cette technologie mais à mon avis, ça va aller très loin. La réalité virtuelle et la réalité augmentée vont éventuellement faire partie de notre vie. »