/entertainment/music
Navigation

Accusé de viol, Justin Bieber répond aux allégations

Coup d'oeil sur cet article

Justin Bieber estime que «les agressions sexuelles ne doivent pas être prises à la légère» et il a donc répondu aux allégations qui pèsent contre lui.  

Comme un véritable enquêteur, il a publié plusieurs échanges de courriels ainsi que des photos de ce qu’il faisait entre le 9 et le 10 mars 2014, date à laquelle une jeune femme prénommée Danielle affirme avoir été violée par l’artiste canadien.

«Ces dernières 24 heures, un nouveau compte Twitter est apparu pour raconter comment j’ai été impliqué dans une agression sexuelle le 9 mars 2014 à l’hôtel Four Seasons d’Austin, au Texas. Je veux être clair. Il n’y a rien de vrai dans cette histoire. En fait, comme je vais vous le démontrer, je n’étais pas présent», a écrit Justin Bieber sur son compte Twitter.

Il a ensuite déroulé tout l’historique de son séjour dans la ville texane. 

«Au moment de son histoire, je faisais une surprise au public du SXSW d’Austin en apparaissant sur scène avec mon assistant de l’époque à mes côtés et j’ai chanté quelques chansons. Ce que cette personne ne sait pas, c’est que j’étais avec ma petite-amie de l’époque, Selena Gomez», explique-t-il, ajoutant comme preuve un article de presse confirmant la présence de la chanteuse et actrice ainsi que des photos de sa prestation prises par des admirateurs et publiées sur le réseau social à l’époque.

Le chanteur démontre également qu’il n’a jamais logé au Four Seasons, comme l’affirme son accusatrice. Et il a partagé les échanges de courriels et les reçus des deux endroits où il a séjourné pour asseoir ses dires. 

«Je suis resté avec Selena et nos amis dans un Airbnb le 9, et le 10 nous étions dans un Westin parce que notre réservation d’hôtel à LA Quinta, et pas au Four Seasons, a eu un problème. Voici les reçus de l’hôtel datés du 10», a ajouté Justin Bieber, publiant dans un autre tweet sa réservation dans le Airbnb la veille.

Le chanteur est également accusé de viol par une autre femme prénommée Kadi, qui situe les faits en 2015. 

Justin Bieber n’a pas encore répondu à cette deuxième accusation.