/news/coronavirus
Navigation

Des fidèles ravis de retrouver leur église

Coup d'oeil sur cet article

Le moment était attendu par plusieurs fidèles à travers la province: les lieux de culte ont finalement rouvert leurs portes, lundi, après trois mois de fermeture en raison de la COVID-19.

«Pour moi, les églises sont une place pour le silence, le recueillement. C’est vraiment une place pour rentrer, penser à tout ce qui se passe dans la vie. Les choses qui sont belles les choses difficiles. Alors je suis vraiment contente d’être retournée ici aujourd’hui», a affirmé une femme venue se recueillir à la basilique-cathédrale Marie-Reine-du-Monde, à Montréal.

Bien que plusieurs messes étaient diffusées à la télévision pendant la pandémie, plusieurs sont ravis de pouvoir enfin se recueillir dans leur lieu de culte.

«Ça me manquait parce que c’est ça, ma vie, la messe», a mentionné une autre fidèle qui raconte avoir dû regarder la messe le soir après le travail lorsqu’elle a recommencé à travailler.

Mesures sanitaires

En accord avec les recommandations de la santé publique, plusieurs mesures ont été mises en place afin de permettre la distanciation physique et ainsi éviter la propagation du coronavirus.

Les prêtres doivent notamment porter le masque au moment de la communion dans les églises catholiques. Les fidèles, quant à eux, doivent se désinfecter les mains avant de prendre l’hostie.

De plus, des autocollants apposés sur les bancs marquent les endroits où les fidèles peuvent s’asseoir tout en conservant la distance de deux mètres.

Évidemment, pas question de se donner la main au moment de partager la paix.

Funérailles

La Corporation des thanatologues du Québec estime que des milliers de funérailles ont été repoussées en raison de la fermeture des lieux de culte.

Maintenant que ceux-ci sont ouverts de nouveau, on peut s’attendre à ce que plusieurs funérailles soient célébrées au cours des prochaines semaines.