/news/education
Navigation

Polytechnique en avance sur le Canada pour les inscriptions féminines

STOCKQMI-ECOLE
JOEL LEMAY/24H MONTREAL/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

L’école Polytechnique de Montréal est en voie d’atteindre un taux de 30% d’inscriptions de femmes pour le trimestre d’automne, ce qui place l’établissement bien en avance par rapport aux objectifs d’Ingénieurs Canada. 

L’organisme national a indiqué vouloir accroître la représentation des femmes dans le domaine du génie. Pour 2030, on désire que 30% des nouveaux ingénieurs soient de sexe féminin.

C’est donc avec 10 ans d’avance que Polytechnique devrait atteindre ce taux, alors que 31% des réponses positives au baccalauréat de l’établissement sont le fait de femmes.

«C’est une excellente nouvelle, a mentionné par voie de communiqué Philippe A. Tanguy, directeur général de Polytechnique Montréal, lundi. La société a besoin d’une relève créative et innovante. Les femmes, qui représentent la moitié de la population, doivent participer aux avancées scientifiques et à la création des technologies de demain.»

«Au fil des ans, Polytechnique a mis de l’avant plusieurs initiatives afin de permettre aux femmes de se projeter et de s’épanouir dans les études et les carrières en génie, a-t-il poursuivi. Nous sommes heureux d’en voir les retombées.»

À l’automne 2019, on dénombrait 28% de femmes parmi les étudiants de l’école Polytechnique. Le nombre de femmes admises a doublé depuis les années 1980.

Au Canada, seulement 13% des ingénieurs sont des femmes.