/news/education
Navigation

Des écoles s'adaptent pour souligner la fin des classes

Coup d'oeil sur cet article

TROIS-RIVIÈRES | Pandémie oblige, plusieurs écoles de la Mauricie et du Centre-du-Québec ont dû s'adapter pour souligner la fin des classes et le début des vacances d'été d'une façon originale, mardi.

«On ne pouvait pas avoir d’invités spéciaux ou faire une sortie de fin d’année. Dans ma classe, on a fait une sortie virtuelle, on est allés à Paris. On a visité le musée du Louvre et la tour Eiffel», a donné en exemple Pascale Romano, enseignante de 4e année à l'école du Bois-Joli à Trois-Rivières.

La journée met fin à une année scolaire mouvementée. Les six dernières semaines ont nécessité beaucoup d'ajustements et d'adaptation pour les élèves et le personnel.

Des rencontres ont déjà eu lieu entre les cinq centres de services scolaires de la Mauricie et du Centre-du-Québec pour aborder les différents enjeux de la rentrée en septembre. On cherche des solutions, entre autres, pour le retour en classe des élèves du secondaire et le transport scolaire.

«On commence à élaborer les différents scénarios pour la rentrée 2020. Nous sommes en discussion avec la santé publique et le ministère. Il faut qu'on puisse augmenter le nombre d’élèves par autobus. À 23 élèves par autobus scolaire, on n’y arrivera pas», a raconté Luc Galvani, directeur général du Centre de services scolaire Chemin-du-Roy.

Le taux de fréquentation des écoles de Chemin-du-Roy a atteint 51% au mois de juin. Des écoles primaires ont fait face à des éclosions de coronavirus, mais la propagation a été freinée.