/news/society
Navigation

PCU: la facture totale pourrait atteindre 71,3 milliards de dollars

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Le Directeur parlementaire du budget (DPB) estime que la prolongation de deux mois de la Prestation canadienne d’urgence (PCU) coûtera 17,9 milliards de dollars, ce qui porterait le coût total du programme à 71,3 G$.

• À lire aussi: Le Canada en déconfinement: Justin Trudeau continue de donner

C’est ce que conclut le bureau du DPB dans une note publiée mardi, une semaine après que le gouvernement Trudeau eut annoncé qu’il rallongeait de huit semaines l’admissibilité à la PCU pour les Canadiens qui, autrement, auraient bientôt épuisé leurs prestations sans pouvoir retourner au travail.

«La présente estimation est très sensible aux perspectives économiques présumées et à la probabilité de contracter la COVID-19», signale toutefois le bureau du DPB dans sa note.

L’agent indépendant du Parlement calcule que la PCU a déjà coûté 53,4 milliards de dollars. Une telle estimation s’aligne avec des chiffres véhiculés, lundi, par le président du Conseil du Trésor Jean-Yves Duclos. En ajoutant les 17,9 G$ que pourrait coûter la prolongation de la PCU, le DPB arrive à un coût total net de 71,3 G$ pour le programme.

«Faute de microdonnées sur les bénéficiaires de la PCU, toute estimation de la réaction comportementale à la PCU est très incertaine et repose sur des hypothèses hardies», précise toutefois encore son bureau.

Ottawa avait prévu 60 milliards de dollars pour la PCU dans le budget supplémentaire des dépenses, adopté aux Communes la semaine dernière. Le gouvernement de Justin Trudeau procédera «prochainement» à une mise à jour du programme, a fait savoir le ministre Duclos lundi.

La PCU, mesure d'aide phare déployée durant la crise de la COVID-19, vise à offrir 2000$ par mois aux travailleurs qui ne peuvent travailler en raison de la crise sanitaire. Ceux qui gagnent 1000$ ou moins mensuellement y ont aussi droit.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.