/24m
Navigation

Une école secondaire de Brossard célèbre en grand ses finissants

Coup d'oeil sur cet article

BROSSARD – Les 252 finissants de l’école secondaire Antoine-Brossard, à Brossard, ont eu droit à toute une surprise mardi après-midi. 

Formé d’élèves, d’enseignants et de membres de la direction, le comité organisateur du bal des finissants a créé une installation avec les 252 photos des élèves de cinquième secondaire vêtus de leur toge, le tout imprimé sur du coroplast. Les photographies étaient suspendues à l’extérieur de l’école sur plusieurs rangées et accentuaient l'impression de forer une grande foule, au grand plaisir des parents et des enfants.

Élèves, enseignants et membres de la direction ont installé les photos des 252 finissants à l’extérieur de l’école secondaire Antoine-Brossard.
Page Facebook École secondaire Antoine-Brossard
Élèves, enseignants et membres de la direction ont installé les photos des 252 finissants à l’extérieur de l’école secondaire Antoine-Brossard.

«C’est beau. J’allais pleurer. Ça faisait tellement longtemps que je n’avais pas vu mes camarades de classe et mes amis. De les voir sourire, maquillés avec leur toge, c’était beau à voir», a mentionné la finissante Juliette Mai en parlant des photos installées à l'extérieur.

Juliette Mai, finissante, vêtue de sa robe de bal, s’apprêtait à lancer son mortier.
Courtoisie
Juliette Mai, finissante, vêtue de sa robe de bal, s’apprêtait à lancer son mortier.

Cette dernière est arrivée à l’établissement brossardois vêtue de sa tenue de bal, maquillée et coiffée. Elle attendait son bal avec impatience. «J’étais fière de venir en robe», a confié la jeune fille qui entreprendra des études en psychologie au niveau collégial cet automne.

Compte tenu de l’interdiction de tenir un rassemblement intérieur comme un bal de finissants, le comité organisateur a travaillé plus de trente jours à célébrer le passage au secondaire des élèves avec créativité et en respectant les mesures sanitaires.

Accompagné uniquement de sa famille, chaque élève pouvait contempler l’ensemble de l’installation. Il était par la suite invité à entrer dans l’école, où plusieurs enseignants l’attendaient après son passage sur un long tapis rouge. «On a essayé de faire les trois événements en même temps», a expliqué la directrice adjointe de l’école, Véronique Lavoie.

Les photos étaient accrochées près de la porte d’entrée des élèves.
Page Facebook École secondaire Antoine-Brossard
Les photos étaient accrochées près de la porte d’entrée des élèves.

Chaque finissant a pu individuellement lancer son mortier, recevoir son album de finissant et assister à une mini-prestation de la troupe de danse de l’école.

L’activité a aussi enjoué les enseignants. «Le 12 mars, lorsque la cloche a sonné, j’ai dit à mes élèves: "Bonne fin de semaine, on se revoit lundi". Finalement, je ne les ai pas revus. Lorsqu’on commence l’année avec plusieurs groupes d’élèves, il y a comme une suite d’événements qui se produisent et, d’habitude, on les voit toute l’année, et là, il y a eu une coupure brusque. C’était important pour eux et pour nous pour boucler la boucle», a mentionné Stéphanie Lemoing, enseignante de français de secondaire 5 à l'école Antoine-Brossard.