/sports/baseball
Navigation

Baseball: beaucoup de changements en vue

Coup d'oeil sur cet article

Ceux qui souhaitaient voir des changements dans le monde du baseball seront servis, alors que l’annonce d’une saison écourtée de 60 matchs engendrera la modification de certains règlements.

Le plus gros changement est sans aucun doute la présence d’un frappeur désigné pour les deux ligues, afin de ne pas surtaxer les lanceurs. La Ligue américaine avait déjà instauré ce règlement depuis 1973, mais les lanceurs de la Ligue nationale devaient se présenter au marbre lorsque leur tour se présentait.

Pour éviter que les rencontres soient interminables, les manches supplémentaires s’amorceront automatiquement avec un coureur au deuxième but. Les autorités du baseball majeur veulent ainsi que les joueurs soient exposés moins longtemps de cette façon.

Toujours afin de limiter l’exposition entre les joueurs de deux équipes différentes, aucun programme double ne sera permis. Les équipes seront limitées à un match par jour. De plus, dans le cas où un match est interrompu en raison des mauvaises conditions météorologiques avant qu’il soit considéré comme officiel, c’est-à-dire cinq manches, la partie serait remise à une date ultérieure et les équipes ne recommenceraient pas la rencontre en entier. Elles reprendraient plutôt au moment où elles se sont arrêtées.

Les lanceurs n’auront plus à se licher les doigts afin de préserver une certaine humidité et d’éviter la propagation des microbes. Ils pourront garder sur eux un chiffon mouillé en contrepartie, mais le chiffon doit absolument être mouillé avec de l’eau et aucune autre substance. Par ailleurs, lorsqu’une équipe fera entrer un nouveau lanceur dans le match, ce dernier devra obligatoirement affronter un minimum de trois frappeurs ou terminer la manche avant de pouvoir faire un autre changement à cette position.

Aussi, il ne sera plus permis pour un joueur ou un entraîneur de s’approcher à moins de 6 pi d’un joueur adverse ou d’un arbitre dans le simple but d’argumenter une décision ou pour commencer une escarmouche. Ceux qui ne respectent pas la distanciation physique en pareille situation seront automatiquement expulsés et ils pourraient recevoir une amende, ainsi qu’une suspension. Plusieurs autres mesures préventives ont aussi été mises en place afin de limiter les contacts et la propagation de microbes.

Finalement, le gel des transactions sera levé dès vendredi. Il sera possible pour les joueurs toujours sans contrat de se trouver une équipe. La date limite des échanges, pour sa part, a été fixée au 31 août.

Nouveaux règlements pour la saison 2020  

  • La Ligue nationale et la Ligue américaine utiliseront un frappeur désigné 
  • Un coureur sera automatiquement placé au deuxième but au début de chaque manche supplémentaire 
  • Aucun programme double permis 
  • Les matchs interrompus par la météo avant d’être officiels reprendront au même point lors d’une date ultérieure 
  • Les lanceurs auront droit à un chiffon mouillé pour empêcher de se licher les doigts 
  • Interdiction de s’approcher à moins de 6 pi d’un joueur adverse ou d’un arbitre pour argumenter une décision 
  • Un lanceur doit affronter au minimum trois frappeurs ou terminer la manche avant d’être remplacé 
  • Date limite des échanges : 31 août 

Les joueurs sont excités

Quelque 24 heures après l’annonce officielle d’une reprise des activités du baseball majeur, les joueurs qui se sont exprimés sur les médias sociaux ont presque unanimement fait part de leur grande excitation.

Malgré des négociations houleuses au cours des dernières semaines sur le format et les règlements d’une saison écourtée, le commissaire Rob Manfred a lui-même tranché, comme l’entente du 26 mars dernier lui permettait de le faire. Les deux parties s’étaient alors entendues pour «travailler de bonne foi» sur un retour au jeu.

Ainsi, les joueurs devront se présenter de façon ordonnée au camp de leur équipe d’ici le 1er juillet pour subir une première vague de tests de détection de la COVID-19. Une saison de 60 matchs se mettra en branle le 23 ou le 24 juillet prochain.

«Je me suis réveillé ce matin comme si j’avais été repêché hier, a écrit le voltigeur des Cardinals de St. Louis Dexter Fowler sur son compte Twitter, mercredi. J’ai des papillons dans l’estomac et je suis PRÊT! C’est comme si j’avais attendu toute ma vie pour ça!»

«BASEBALL!!!! Ça me rend heureux, a quant à lui écrit son coéquipier Adam Wainwright. J’espère que tout le monde va bien, reste en sécurité, et est prêt pour quelques victoires des Cardinals!»

Prudence

Cette annonce est toutefois survenue au cœur d’une série de résultats positifs chez les joueurs et les employés des ligues majeures. En effet, des membres des Blue Jays de Toronto, des Phillies de Philadelphie, des Tigers de Detroit et des Rockies du Colorado ont été déclarés positifs à la COVID-19 lors des dernières heures.

Pourtant, peu de joueurs semblent s’inquiéter de la situation.

«Je pense que je vais pouvoir me concentrer sur mon jeu, a fait valoir le joueur d’avant-champ des Angeles de Los Angeles David Fletcher à la chaîne radiophonique KLAA. Je suis bon dans ce genre de situations. Les choses que je ne peux contrôler, je ne m’en préoccupe pas. Je sais qu’il y a des risques, mais je vais aller sur le terrain et me concentrer sur mon jeu.»

Lors des dernières discussions pour confirmer les détails du protocole de santé et sécurité, propriétaires et joueurs se sont malgré tout entendus pour permettre aux joueurs dont le dossier médical – ou celui d’un proche – constitue un facteur de risque de ne pas revenir au jeu.

Mais il semble pour l’instant que peu de joueurs vont se prévaloir de ce droit. Ce ne sera entre autres pas le cas du receveur des Reds de Cincinnati Tucker Barnhart, dont la conjointe doit accoucher de leur deuxième fils en juillet.

«Nous sommes très proches de la date prévue, ce qui pourrait modifier une partie de ma prise de décision, a dit Barnhart au site The Athletic. Si nous étions au milieu de la saison et que je devais être loin de ma femme et de ma famille tout le temps pour des raisons de sécurité, peut-être que cela m'aurait fait réfléchir un peu plus», a-t-il fait valoir.

Même le gérant des Astros de Houston Dusty Baker, âgé de 71 ans, ne restera pas à la maison, même s’il avoue être un peu inquiet.

«Je suis un peu nerveux, mais je devrais l’être, parce que ce sera comme un deuxième camp d’entraînement, a-t-il dit au quotidien "Houston Chronicle". J’ai vu les rapports à Houston sur la recrudescence des cas [de COVID-19]. Je devrai être très prudent. J’ai environ 100 masques. J’ai des gants et des lunettes de soleil. J’ai eu tous les rapports sur ce que nous devons faire et comment rester en santé», a-t-il conclu.