/sports/hockey/canadien
Navigation

Claude Julien sera derrière le banc du CH

Claude Julien sera derrière le banc du CH
Martin Chevalier / JdeM

Coup d'oeil sur cet article

Le Canadien de Montréal a indiqué jeudi que l'entraîneur-chef Claude Julien a l'intention d'être derrière le banc de son équipe lors des matchs d'après-saison de la Ligue nationale de hockey (LNH).

• À lire aussi: Carey Price souhaite revenir au jeu, mais prend la COVID-19 très au sérieux

• À lire aussi: Les scénarios possibles pour le CH à la loterie

Cette réaction publique du Tricolore a fait suite à la diffusion d’un texte du site The Athletic la veille sur les instructeurs du circuit Bettman âgés de 60 ans et plus. Ceux-ci auront le choix de décider s’ils retournent ou non au travail. Du côté de l’organisation montréalaise, le son de cloche est sans équivoque.

«Claude Julien a la ferme intention d’être derrière le banc du Canadien lorsque les séries (NDLR : les matchs d’après-saison) commenceront. Il fait confiance à la ligue afin de mettre en place les mesures de sécurité nécessaires pour assurer la sécurité de tous, a commenté le Bleu-Blanc-Rouge par le biais du compte Twitter de son service des relations publiques.

«Tel que mentionné (à The Athletic), il suit la situation de près et veut connaître toutes les options qui s’offrent à lui», a ajouté l’équipe.

Cette dernière a tenu à rappeler quelques mots de Julien à propos des mesures sanitaires mises de l’avant.

«On pense sans aucun doute aux différentes options qui s’offrent à nous, qu’il s’agisse de porter un masque, de savoir dans quelle mesure on va côtoyer notre équipe et nos joueurs (en termes de distanciation). Je dois être prêt à m’adapter et avoir des options selon où nous en serons avec la COVID-19 et notre situation au plan hockey», avait-il dit au site sportif.

Le Canadien doit affronter les Penguins de Pittsburgh en ronde de qualification si la phase 4 du plan de reprise de la LNH se déroule comme prévu.

D’autres devront aussi choisir

Le circuit Bettman prévoit amorcer la troisième phase de son plan de reprise des activités le 10 juillet avec le début des camps d’entraînement. Les entraineurs pourront alors reprendre leur travail habituel auprès de leur équipe.

Outre Claude Julien, 11 autres entraîneurs de la LNH auront atteint le cap de la soixantaine d’ici le 30 juin et auront le choix de reprendre le boulot au non cette saison. Ceux qui, pour des raisons de santé ou personnelles, décideront de rester à la maison devront être accommodés par leur organisation.

Ralph Krueger (Sabres), Lindy Ruff (Rangers), Joel Quenneville (Panthers),

Charlie Huddy (entraîneur-adjoint des Jets), John Tortorella (Blue Jackets),

Roy Sommer (entraîneur-adjoint des Sharks), Mike Kitchen (entraîneur-adjoint des Panthers), Rich Bowness (Stars) et Jacques Martin (entraîneur-adjoint des Penguins) devront également faire leur choix en vue de la suite dans la LNH.

Pour sa part, Martin a déjà annoncé son intention d’être de retour derrière le banc des Penguins à la reprise.