/news/education
Navigation

Des tablettes ou portables pour tous les élèves du secondaire

Coup d'oeil sur cet article

Tous les élèves du secondaire de deux centres de services scolaires de Québec auront accès à une tablette ou à un portable pour la prochaine année scolaire afin d’être prêts à toute éventualité en cas de deuxième vague de COVID-19.

À la fin mai, Québec a annoncé une somme de 150 millions $ pour permettre aux écoles publiques d’acheter des appareils électroniques afin de ne pas revivre le scénario des dernières semaines. 

Avec la fermeture prolongée des écoles secondaires, plusieurs élèves n’ont pas eu accès à un ordinateur ou une tablette pour faire leurs travaux scolaires à la maison.

3000 Chromebook

À Québec, le centre de services scolaires des Découvreurs fera l’acquisition de près de 3000 ordinateurs portables produits par Google. 

«Avec ceux déjà disponibles dans les établissements et cet achat, tous les élèves du secondaire qui n’utilisent pas déjà un équipement auront accès à un Chromebook. Nous espérons qu’ils seront livrés pour la rentrée» indique la conseillère en communication Marie-Ève Malouin.

Un scénario semblable est en branle au centre de services scolaires des Premières-Seigneuries. D’ici au 30 juin, 4,5 millions $ seront consacrés à l’achat de iPad ou de Chromebook. 

«On vise la disponibilité du matériel pour chaque élève», indique la secrétaire générale Martine Chouinard.

De la formation pour le personnel enseignant est aussi prévue, précise-t-elle.

Au centre de services scolaires de la Capitale, cette décision relève de chaque établissement. «Les sommes sont décentralisées dans les écoles, qui font les choix appropriés selon leurs besoins», affirme sa porte-parole Véronique Gingras.

Même scénario en Beauce

Sur la Rive-Sud, le centre de services scolaires de la Beauce-Etchemin procédera aussi à un achat massif de Chromebook qui lui permettra d’en fournir à tous ses élèves du secondaire et de l’éducation aux adultes, de même qu’à leurs enseignants.

Ce virage numérique permettra une plus grande équité entre les élèves et une meilleure sensibilisation à l’utilisation adéquate des technologies, fait-on aussi valoir.