/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

On peut recommencer à vivre

Les bars, les casinos, les parcs aquatiques et d’attractions sont désormais déconfinés au Québec

Coup d'oeil sur cet article

La santé publique a annoncé jeudi un déconfinement presque total tout en lançant un avertissement contre le relâchement des règles.

• À lire aussi: Feu vert pour les casinos et les salons de jeux de Loto-Québec

• À lire aussi: Voici ce qui est ouvert ou fermé, permis ou interdit

• À lire aussi: Fin des bilans quotidiens de la COVID-19: «Ce n'est pas une décision politique», dit le Dr Horacio Arruda

« Sinon, on va le payer cher [...] cet automne ou peut-être même avant, a mis en garde Horacio Arruda, directeur national de la santé publique. C’est un déconfinement conditionnel, donc il faut que les gens respectent le deux mètres. »

Une serveuse du bar le Bily Kun, sur l’Avenue du Mont-Royal, servait une bière jeudi à une cliente assise sur la terrasse.
Photo Agence QMI, Joël Lemay
Une serveuse du bar le Bily Kun, sur l’Avenue du Mont-Royal, servait une bière jeudi à une cliente assise sur la terrasse.

Il avait néanmoins de bonnes nouvelles pour les Québécois jeudi, qui attendaient avec impatience l’ouverture des bars, des parcs aquatiques et d’attractions, des casinos, des spas et des établissements d’hébergement touristiques.

Ces endroits devront cependant suivre des règles précises.

  • ÉCOUTEZ l'entrevue avec Renaud Poulin, PDG de la Corporation des propriétaires de bars, brasseries et tavernes du Québec, à QUB Radio:

Le Dr Arruda affirme que la baisse du nombre d’infections et d’hospitalisations dues à la COVID-19 et les effets limités de la reprise sur la courbe jusqu’à présent permettent cette réouverture.

Jeudi, le bilan quotidien faisait état de 142 cas et six décès, en plus d’un autre survenu avant le 17 juin. Le Québec a franchi le cap des 55 000 cas depuis le début de la pandémie et compte 5448 décès.

Trois exceptions

Trois exceptions demeurent dans cette nouvelle étape du déconfinement.

Québec interdit toujours les grands événements et festivals, déjà annulés jusqu’au 31 août, les camps de vacances et les sports de combat. Les risques de transmission du coronavirus étant trop grands, selon Horacio Arruda.

Malgré l’annonce de jeudi, ce dernier s’est dit « excessivement préoccupé » par le relâchement observé des règles sanitaires.

D’ailleurs, il a parlé d’une « intention très ferme » de rendre le port du masque obligatoire éventuellement dans divers lieux publics, précisant qu’une réflexion est en cours.

  • ÉCOUTEZ l'entrevue avec Sandra Nadeau, directrice principale des ventes, communications, marketing pour le Groupe Calypso Valcartier, à QUB radio:

Même s’il invite la population à profiter de l’été, Horacio Arruda assure que la santé publique pourrait faire marche arrière advenant une flambée des cas de COVID-19 ou le non-respect des consignes d’hygiène.

Excellente nouvelle

Pour les Montréalais rencontrés jeudi par Le Journal, l’annonce de jeudi représente une « excellente nouvelle ».

« Ça fait du bien. Mais il va falloir que les gens continuent d’être conscients de qui ils voient, comme leurs grands-parents, et éviter les risques de propagation », soutient Valérie Beaudoin.

Plusieurs estiment qu’il y aura un « après-COVID » et que la vie sera différente.

« On ne peut pas appeler ça un retour à la normale. Les gens vont devoir s’adapter et trouver un nouvel équilibre avec les mesures sanitaires », estime Thimothée Kadyszewsky. 

Attention au voisin

L’autre préoccupation du directeur national de la santé publique est la réouverture de la frontière avec les États-Unis, prévue dans moins d’un mois.

« La côte est [américaine] au sud, c’est vraiment très chaud et [le virus y est] vraiment en pleine activité, indique-t-il. Je pense que vous êtes mieux de profiter du soleil du Québec que d’aller vous exposer à celui de la Floride. »

Le sud des États-Unis a connu une forte recrudescence des cas de COVID-19 ces derniers jours.

Mathilde Granger
Photo Martin Alarie
Mathilde Granger

« C’est vraiment le fun de pouvoir rouvrir, mais il ne faut pas aller trop vite et ne plus faire attention pour qu’on vive la même chose qu’aux États-Unis », affirme Mathilde Granger, serveuse au bar La Grenade. 

– Avec Vincent Larin, Agence QMI

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.