/finance/business
Navigation

Ivanhoé Cambridge se lance dans les résidences pour étudiants

Coup d'oeil sur cet article

Le bras immobilier de la Caisse de dépôt et placement du Québec se lance dans un tout nouveau créneau d’investissement : celui des résidences pour étudiants et jeunes professionnels. 

• À lire aussi: Le couperet tombe chez Ivanhoé Cambridge

Ivanhoé Cambridge vient en effet de créer un nouveau partenariat dont la mission principale sera de développer un portefeuille de logements destinés aux étudiants et jeunes professionnels. 

Les premiers efforts de la société se concentreront dans la grande région de Paris, mais pourraient très bien s’étendre rapidement à d’autres territoires, dont celui de l’Amérique du Nord, a-t-elle confirmé au Journal.

Les villes universitaires

Outre Paris, les grandes villes universitaires d’Europe et du Canada, aux « taux d’emploi stables » et connaissant « une pénurie de logements locatifs » à long terme, comme Montréal, New York, Londres ou Amsterdam, présenteraient des marchés cibles potentiels.

Ce nouveau véhicule de placement sera doté d’une enveloppe initiale d’un milliard d’euros (environ 1,5 milliard $ CA). Ivanhoé Cambridge est son « actionnaire majoritaire », épaulé dans ce créneau par Bouwinvest Real Estate Investors, des Pays-Bas, et Greystar Real Estate Partners, le plus grand gestionnaire d’appartements locatifs aux États-Unis.

C’est cette dernière, basée en Caroline du Sud, qui se verra confier la gestion du nouveau fonds immobilier et d’exploitation de ses ensembles locatifs. 

Des acquisitions prochaines

Son intention est d’acquérir des complexes existants et d’en construire de nouveaux, sur des terrains qu’elle possède ou qu’elle pourrait acquérir. 

Le groupe aurait déjà « identifié un important pipeline d’opportunités en région parisienne et cible plusieurs acquisitions initiales au cours des prochains mois », peut-on lire dans le communiqué de l’entreprise. 

L’aventure risque d’être payante pour Ivanhoé Cambridge qui s’active dans ce marché au moment où le marché est à son plus bas niveau. Elle s’attend à en tirer un rendement dans les deux chiffres de pourcentage