/news/currentevents
Navigation

Condamné pour fraude, l’ex-chef de Cinar a reçu la PCU

Ronald Weinberg
Photo d'archives Ronald Weinberg

Coup d'oeil sur cet article

Condamné à 9 ans de prison pour une fraude de plus de 120 M$, le fondateur de la maison de production Cinar a pourtant réussi à obtenir la Prestation canadienne d’urgence (PCU), censée venir en aide aux gens dans le besoin en raison de la COVID-19.

Toujours sous le coup d’une libération conditionnelle totale pour sa peine reçue en 2016, Ronald Weinberg a fait une demande pour la PCU, selon ce que rapporte le quotidien Montreal Gazette, qui cite la plus récente décision de la Commission des libérations conditionnelles du Canada (CLCC) concernant l’homme d’affaires déchu. 

  • ÉCOUTEZ la chronique Crime et Société de Félix Séguin, à QUB Radio:

Immoral

Toujours selon le journal anglophone, Weinberg a été pris de remords lorsque confronté par son équipe de gestion de cas et a renvoyé l’argent au gouvernement, estimant finalement que c’était « immoral ».

La PCU est vivement critiquée depuis sa mise en place, en mars. Le Journal a publié de nombreux reportages faisant état de la facilité pour les fraudeurs de l’encaisser. Le coût de la mesure est évalué à 60 milliards $.