/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Prendre soin des militaires en CHSLD

Elle veut les remercier pour leur dévouement pendant la crise

Coronavirus - Covid-19
PHOTO MARC DESROSIERS

Coup d'oeil sur cet article

Une militaire considérée comme une pionnière pour de nombreuses femmes dans l’armée poursuit sa mission en envoyant des paquets-cadeaux pour encourager les militaires en renfort dans les CHSLD.  

• À lire aussi: COVID-19: la Croix-Rouge en renfort dans les CHSLD

• À lire aussi: [EN DIRECT 26 JUIN] Tous les développements de la pandémie de COVID-19

«Moi, dans le temps, lorsque j’étais capitaine déployée en Croatie et en Bosnie, ça me touchait de recevoir des care packages», lance la lieutenant-colonel honoraire du Régiment de Hull, Sandra Perron. 

L’officière Perron est devenue en 1992 la première femme à intégrer une unité de combat, puis a été la première officière de l’infanterie des Forces armées canadiennes (FAC). 

«Elle a défriché le terrain pour les femmes dans l’armée», laisse tomber Chantal Crépeau, officière des affaires publiques au département de la Défense nationale, qui a rejoint l’unité de combat en 1993. 

Coronavirus - Covid-19
PHOTO MARC DESROSIERS

Don de soi

Si Sandra Perron se considère plutôt comme une «mentor» auprès de plusieurs militaires, Chantal Crépeau croit qu’elle remplit aussi le rôle de «maman». 

À preuve, des centaines de paquets-cadeaux ont été acheminés aux militaires déployés dans les CHSLD du Québec et de l’Ontario depuis des semaines.

Et l’initiative, imaginée par le commandant du Régiment de Hull, est pilotée bénévolement par Mme Perron. 

Des milliers de dollars de dons ont été amassés grâce au GoFundMe lancé par la lieutenant-colonel. «Avec cet argent, on va les gâter, dit-elle. Ils travaillent très fort. Ils sont isolés. On va leur laisser savoir qu’on est là.»

Coronavirus - Covid-19
PHOTO MARC DESROSIERS

De la crème à mains, de la lotion pour le visage, des semelles de bottes «pour le confort» et des gâteries sucrées et salées seront entre autres offertes aux militaires. 

«J’ai fait un appel conférence avec une trentaine d’entre eux pour savoir ce qu’ils voulaient, ce qui leur ferait plaisir», précise Mme Perron, qui souhaite ajouter des cartes fabriquées par des jeunes, «à lire avec un bon sac de chips».

Il est fréquent que ce genre de paquets soient envoyés aux militaires déployés à l’étranger. Mais les familles se chargent normalement de garnir les colis de lettres et de gâteries, puis les Forces armées les font parvenir aux militaires. 

«Ce n’est pas dans les tâches habituelles de l’armée, de faire les care packages, fait valoir Mme Crépeau. C’est vraiment son initiative personnelle.»

Coronavirus - Covid-19
PHOTO MARC DESROSIERS

Fait saillant:

Pendant sa carrière dans les FAC, Sandra Perron a été violée, battue et humiliée par certains de ses collègues. Elle raconte ces horreurs dans un récit, Seule au front, publié en 2017 et dont un film sera tiré.

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.