/sports/hockey
Navigation

Lafrenière encore en attente

Une équipe fantôme remporte la loterie pour le premier choix au total et le Canadien est dans la course

SPO
CAPTURE D'ÉCRAN, TVA SPORTS Bill Daly, adjoint au commissaire de la LNH, a dirigé vendredi la séance de loterie en vue du repêchage de la Ligue nationale de hockey. Sur le tableau, on peut voir l’ordre des équipes à la prochaine séance de sélection.

Coup d'oeil sur cet article

Il y a quelques mois, le 26 juin 2020 symbolisait le premier jour du repêchage de la LNH au Centre Bell. Avec la pandémie de la COVID-19, cette journée s’est transformée en loterie pour le premier choix. En théorie, on croyait connaître la future destination d’Alexis Lafrenière. 

• À lire aussi: Alexis Lafrenière, la montée d’une superstar

Mais le mystère demeure entier. Dans un scénario des plus invraisemblables, une des huit équipes fantômes a gagné la loterie pour le tout premier choix au prochain repêchage. 

Sur le plan mathématique, il y avait 24,5% des chances de voir un tel dénouement. Lafrenière, qui est considéré par tous les recruteurs comme le premier de classe du repêchage, aura encore besoin de patienter quelques semaines avant de savoir où il aboutira dans la LNH. 

Pour résumer assez simplement, les huit équipes mystères sont celles qui subiront l’élimination lors du tour des qualifications des séries. Gary Bettman, Bill Daly et les dirigeants de la LNH procéderont à une deuxième phase de la loterie après ce tour de qualification pour déterminer l’équipe gagnante. Les huit équipes éliminées auront les mêmes chances de remporter le choix tant désiré, soit une chance sur huit ou 12,5%. 

Le CH encore en vie

À sa dernière conversation avec les journalistes montréalais, Marc Bergevin disait qu’il aimait mieux avoir une chance de gagner la coupe Stanley que de remporter la loterie pour le premier choix. C’était le discours classique. Celui d’un directeur général qui n’avait pas le goût de faire de vagues. 

Bergevin pourrait maintenant avoir une opinion bien différente. Le DG du CH sait qu’il est encore dans la course pour Lafrenière. Il y a toutefois une condition et c’est de subir l’élimination contre les Penguins de Pittsburgh dans une série de qualification de trois de cinq.  

Advenant une élimination contre la bande à Sidney Crosby et Evgeni Malkin, le Tricolore se retrouverait avec deux options pour son choix de premier tour. 

Dans un premier cas, il aurait une chance sur huit de gagner le gros lot et parler au premier rang. Dans le deuxième cas, le CH repêcherait au 9e rang. 

Et si le Canadien éliminait les Penguins, le choix de premier tour serait au minimum la 16e sélection. 

Le collègue Elliott Friedman, du réseau Sportsnet, a apporté une précision des plus importantes. Advenant le cas où la LNH devait annuler les séries 2020 en raison de la pandémie, les équipes qui occupaient les positions 8 à 15 au moment de l’interruption de la saison dans la LNH auraient le même pourcentage de chance de gagner le premier choix. 

Les Kings grimpent

Comme c’est le cas depuis le repêchage de 2017, il y avait trois loteries. Si une équipe mystère a mérité le plus gros prix, les Kings de Los Angeles ont gagné la deuxième loterie et les Sénateurs d’Ottawa ont gagné la troisième. 

Les Kings ont donc amélioré leur sort, passant du quatrième rang au deuxième. Pour les Sénateurs, ils ont obtenu le troisième choix grâce à l’échange d’Erik Karlsson aux Sharks de San Jose. 

Au premier tour, les Sens parleront donc deux fois parmi les cinq premiers choix avec le 3e et le 5e choix. 

Les Red Wings de Detroit garderont un mauvais souvenir de cette date du 26 juin. L’équipe de Steve Yzerman a glissé du premier au quatrième rang. Les Wings avaient 18,5% des chances d’obtenir le premier choix en raison de leur 31e et dernier rang au classement général. 

Les Sénateurs, quant à eux, avaient 25% des chances de finir cette soirée avec l’ultime récompense, ayant 13,5% avec leur propre choix et 11,5% avec le choix des Sharks.