/weekend
Navigation

10 émissions canadiennes à découvrir

Coup d'oeil sur cet article

On connaît peu les émissions de télévision canadiennes. Notre star-system est fort et les productions canadiennes sont souvent noyées dans le lot des émissions américaines. Pourtant, il se fait de la bonne télé chez nos voisins canadiens. À quelques jours de la fête du Canada, voici quelques projets à découvrir qui font fi de nos deux solitudes.

The Murdoch Mysteries (2008-2020)

Photo courtoisie

Cette série historique policière connaît une belle longévité avec 13 saisons à son actif (une 14e vient d’être confirmée). Nous sommes à la fin du XIXe siècle à Toronto et on y suit les enquêtes du détective William Murdoch, qui est fasciné par la science et dont les techniques sont souvent révolutionnaires. L’acteur montréalais Yannick Bisson en est la vedette.

► Disponible sur Gem et en version française sur Addik TV et illico 

Anne with an E (2017-2019)

Photo courtoisie

La plus récente adaptation de l’œuvre de Lucy Maud Montgomery, un classique de la littérature canadienne. Nous sommes à la fin de XIXe siècle. Anne est une jeune orpheline qui a du caractère et qui est bien en verve. Elle est recueillie par une dame et son frère, deux personnes âgées, qui espéraient un gars pour les aider sur leur terre. Ils décident de la garder et de la défendre dans ses valeurs féministes pour l’époque. 

► Disponible sur Netflix, Gem, et en version française sur ICI tou.tv 

Cardinal (2017-2020)

Photo courtoisie

Plus connue chez nous, et distribuée partout sur la planète, cette série policière met en vedette Karine Vanasse et Billy Campbell. Podz a réalisé les deux premières saisons. Cardinal est un enquêteur un peu acariâtre rongé par la mort de sa conjointe. Il fait équipe malgré lui avec Lise Delorme sur des crimes souvent commis contre des femmes dans des régions éloignées en Ontario. Les quatre saisons ont aussi été au cœur de la série. La première montrant les rigueurs de l’hiver, ce qui est rare sur nos ondes. 

► Disponible sur Crave et en version française sur Super Écran et Vrak 

Baroness Von Sketch Show (2016-2019)

Photo courtoisie

Émission à sketches qui mise sur l’absurde et la satire. Elle met en vedette quatre comédiennes (dont trois ont fait leurs classes en humour au Second City de Toronto) vivant des situations du quotidien qui prennent souvent une tangente inattendue ou complètement déjantée.

► Disponible sur Gem 

Schitt’s Creek (2015-2020)

Photo courtoisie

Cette série est une affaire de famille. Elle a été créée par l’acteur Eugene Levy, vu dans plusieurs comédies américaines (dont la franchise American Pie), et son fils Dan, qui y joue son fils. Sa fille fait aussi partie de la distribution. Sa grande amie, Catherine O’Hara, y campe sa femme. On y suit une riche famille qui, après s’être fait avoir par leur directeur commercial, perd toute sa fortune. À la rue, leur seul espoir de se refaire une situation dans une petite ville sans envergure que le père avait offerte à la blague à son fils une vingtaine d’années auparavant. Schitt’s Creek est un petit bled dont le maire n’a pas beaucoup de classe et les habitants pas de grandes aspirations. Les Rose devront s’y acclimater. Un succulent choc des cultures. La comédie a pris fin ce printemps après six saisons.

► Disponible sur Gem, Netflix et en version française sur Série + 

Workin’ Moms (2017-2020)

Photo courtoisie

La réalité de mères de retour au travail après un congé de maternité, c’est ce que propose cette comédie qui en est à sa quatrième saison. Anne, Frankie, Kate et Jenny font partie d’un groupe social de mères qui partagent leurs expériences de conciliation travail-famille-couple. Des AA de la maternité, mais en plus irrévérencieux. On les suit dans leur quotidien et dans leurs prises de parole au cours desquelles elles ne mâchent pas leurs mots.

► Disponible sur Gem et Netflix 

Kim’s Convenience (depuis 2016)

Photo courtoisie

Cette charmante comédie met en vedette une famille coréenne, les Kim, dont le père est propriétaire d’une petite épicerie dans la région de Toronto. Ancien enseignant ayant immigré au Canada, il tente avec un peu maladroitement de s’adapter à sa culture d’adoption. Sa femme est bénévole à l’église. Ils partagent des valeurs très traditionnelles, ce qui indispose leurs enfants. La plus jeune, Janet, vit avec eux. Elle étudie à l’université et a un tempérament d’artiste. Le plus vieux, Jung, travaille dans un centre de location d’auto, où sa patronne est follement amoureuse de lui. Il s’est rebellé à l’adolescence et ne parle plus à ses parents depuis. Cette comédie met en relief, avec beaucoup d’humour, les défis quotidiens d’une famille immigrante, dont les enfants ont grandi ici. En mars dernier, alors que la série terminait sa quatrième saison, CBC l’a reconduite pour au moins deux autres années.

► Disponible sur Gem et Netflix 

New Eden (2020)

Photo courtoisie

Les anglophones appellent cela un mockumentary. Conçue selon les codes du true crime, cette série de huit épisodes donne la parole aux deux fondatrices de New Eden, une communauté entièrement féminine qui a viré à la catastrophe en Colombie-Britannique. Il y a Katherine Wryfield, la plus prompte des deux, et Grace Lee, la simple d’esprit. Elles se sont rencontrées dans une secte dont le gourou oppressait les femmes. D’où leur désir de fonder à la fin des années 70 un mouvement alternatif pour femmes. Mais les mésententes, les abus de confiance et les méfaits se multiplient jusqu’à ce que Kat et Grace soient incarcérées. Nous sommes en 1998 alors qu’elles terminent de purger leur peine de 8 ans de prison et qu’elles acceptent de raconter leur version des faits pour la première fois. Plusieurs acteurs de l’époque viennent aussi témoigner. C’est succulent et très bien réalisé.  

► Disponible sur Crave 

Letterkenny (2016-2020)

Photo courtoisie

Avec huit saisons à son actif, cette comédie déjantée est littéralement entrée dans la culture populaire. Créée par l’acteur Jared Keeso (le Chartier de la version anglophone de 19-2), elle a aussi donné naissance à des émissions spéciales événementielles, à une tournée sur scène (interrompue à cause de la pandémie) et à une collection de t-shirts et de matériel promotionnel. Letterkenny est une petite ville rurale (fictive) de l’Ontario où vivent à peine 5000 habitants, dont des fermiers, des dealers de drogues, des sportifs qui se la jouent, des petites gens que l’on dit sans cervelle, des Autochtones et même quelques Québécois. On y suit le quotidien de Wayne et de sa sœur Katy, qui dirigent une ferme et un kiosque de produits avec leurs amis. On y suit aussi deux joueurs de hockey de l’équipe locale qui entretiennent, tous les deux, une relation tordue avec Katy, amoureuse en série. Wayne se veut d’ailleurs protecteur et fait avorter plusieurs de ses relations. L’humour y est souvent décalé.

► Disponible sur Crave 

Transplant (2020)

Photo courtoisie

On a fait grand bruit de cette nouvelle série médicale anglophone produite par la maison québécoise Sphère Média. D’abord, parce que Laurence Lebœuf qui joue un des rôles principaux, puis, parce qu’elle a été acquise par la chaîne NBC aux États-Unis. Son sujet est très actuel. Le docteur Bashir Hamed a fui la guerre civile syrienne. Il sait faire usage de technique non conventionnel et de débrouillardise pour répondre aux urgences. Il est résident à l’hôpital York de Toronto. Un poste qu’il n’a pas eu sans heurt comme bien des immigrants. Le greffé, c’est lui. 

► Disponible sur Crave