/news/society
Navigation

Entente de principe à la Sépaq

Entente de principe à la Sépaq
PHOTO COURTOISIE, SÉPAQ

Coup d'oeil sur cet article

Une entente de principe est intervenue entre les syndiqués de la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) et la partie patronale, a-t-on appris samedi. La menace de grève ne se concrétisera vraisemblablement pas. 

• À lire aussi: Sépaq: achat du droit d’accès en ligne obligatoire

À la fin de mois de mai, les syndiqués menaçaient de faire la grève, mais Christian Daigle, président du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ), avait indiqué à la mi-juin que l’option avait été écartée pour l’instant, l’organisation donnant une dernière chance à la négociation.

C’est donc au cours des dernières heures que l’entente entre la partie syndicale et le gouvernement a été convenue. Elle sera présentée aux délégués syndicaux mardi.

Si l’entente est acceptée par les délégués, elle sera ensuite soumise aux quelque 2500 syndiqués.

Il s’agit d’une bonne nouvelle pour les dizaines de milliers de Québécois qui ont acheté une carte d'accès pour les parcs nationaux dans les derniers jours.

Ça fait des mois que les relations sont tendues à la Sépaq. La question salariale demeure au cœur du litige. Les employés réclament principalement une augmentation indexée à l’inflation.

Ce printemps, les employés menaçaient de tenir une grève le 24 juin.

L’an dernier, il y a eu des débrayages et une entente avait même été conclue, mais les employés syndiqués de la Sépaq s’étaient finalement prononcés à près de 60 % contre l’offre patronale, renvoyant les deux parties à leur point de départ.

Sans convention collective depuis janvier 2019, les représentants syndicaux et le gouvernement étaient retournés à la table de négociation en mars dernier. Mais la pandémie de COVID-19 a vite coupé court aux pourparlers.

Québec a autorisé à la mi-mai la Sépaq à reprendre progressivement ses activités.

Rappelons que la société d'État assure la gestion d’une vingtaine de parcs nationaux et d'un parc marin couvrant 7017 kilomètres, mais aussi de 13 réserves fauniques, d’une pourvoirie et de huit établissements touristiques.

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com