/opinion/columnists
Navigation

Les vieux crottés

Coup d'oeil sur cet article

Ça prend juste un gouvernement pour nous faire avaler qu’on est plus propre si on ne se lave pas. C’est ainsi que pensaient plusieurs joueurs après le tout premier match de hockey des Bonhommes 7 Heures suivant trois longs mois de confinement. On aurait dit des enfants chez Toys ‘R’ Us.  

Mais les consignes étaient strictes même si, dans certains cas, ça frôlait la contradiction. Douche interdite. Pas de breuvage d’après-match dans l’aréna même si on peut en obtenir dans le dépanneur à quelques portes. Distanciation de deux mètres entre les joueurs dans le vestiaire et même chose sur le banc près de la glace.  

C’est un peu bizarre parce qu’en position de mise au jeu, les deux joueurs de centre rivaux ont la tête à moins d’un pied l’une de l’autre alors que les ailiers adversaires se touchent presque. Sans compter, ensuite, les innombrables situations de match où il y a contact entre les joueurs. 

Ah oui ! Dans les consignes, les spectateurs sont interdits. Dans notre cas, ça ne change strictement rien. Quand nous avons un spectateur, c’est quelqu’un qui s’est perdu dans le coin.

Il n’y a pas eu de poignées de main ni de coude à coude à la fin de la rencontre.  

Pour être certains que les gars ne désobéiraient pas, les dirigeants de l’aréna ont fermé l’eau dans les douches. Nous sommes tous rentrés à la maison comme des petits crottés aux cheveux sales. 

RÉFLEXES

Avant le début de la rencontre, nous avons prolongé la période de réchauffement d’une dizaine de minutes par des exercices de base afin de remettre un peu d’huile dans les vieilles machines que nous sommes. On voyait tout de suite qui avait gardé la forme par la course ou le vélo pendant le confinement. On pouvait aussi observer assez rapidement qui avait été à la SAQ un peu trop souvent. 

Les jambes lourdes, les réflexes au ralenti et les mains en Jello, mais le cœur plein de sourires. Il y a des habitudes qui ne se changent pas et chaque fois qu’un but était compté, les petites tapes dans le dos ou sur les fesses en guise de célébration ou de félicitations ont fait drôlement fi des directives d’éloignement.  

Des gestes culturels, ça doit être plus fort que des bactéries.

EL PAQUET

Soyez prudents si vous mangez une fondue au resto. Hier, le feu a pogné dans ma visière.

Autre consigne pour le retour du baseball. Les joueurs ne changeront pas toutes leurs habitudes et devront cracher dans un ziploc.

Il y a un mois, on n’aurait pas dû laisser les drapeaux du Québec chez Steve Musique.

Question de François Grégoire sur les matchs de la LNH qui seront disputés à huis clos : « C’est où ça, huis clos ? »

Pourquoi c’est toujours celui qui ronfle qui s’endort en premier ?

À l’entrée du casino, une dame engueule un valet.

Si vous aimez les grandes soirées, commencez à prendre un coup à midi.

À DEMAIN

Même le dernier d’une course est devant ceux qui ne courent pas...