/lifestyle/family
Navigation

Roméo, le chat noir d’Emile

WE ANIMAUX 0627
Émile Gaudreault avec son Roméo
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Sara Gaudreault a une belle histoire à raconter, celle d’un chat noir, adopté en pleine pandémie, qui a aidé son fils à vaincre une peur et à retrouver le moral. 

Sara Gaudreault est gérante des cosmétiques dans un Pharmaprix. Son fils, c’est Emile Gaudreault Gagnon. Ce jeune garçon de 14 ans plutôt timide et réservé est étudiant en secondaire 1. 

L’arrivée de la COVID-19 et du confinement le rend particulièrement anxieux, triste et stressé, aux dires de sa mère. 

« C’est un garçon très timide qui ne parle pas beaucoup, mais je savais qu’il se sentait triste et isolé, surtout avec l’annonce du ministre Roberge au sujet des écoles qui ne rouvriraient pas », raconte-t-elle. 

« Nous avions déjà un chat du nom de Vladimir à la maison. Un chat gris. Un bon chat, mais qui est toujours avec moi », confie Mme Gaudreault. 

« Emile me disait souvent qu’il aimerait avoir son chat à lui », renchérit-elle. « Je me suis dit : Profitons de ce moment négatif pour chercher un bon chat pour Emile ! »

Emile et sa mère sont donc allés deux fois à la SPCA Roussillon. Leur recherche ne porte pas fruit. « Il y a même un chat un peu sauvage qui m’a mordu deux fois en 3 minutes », relate Sara Gaudreault, un peu incrédule. C’est là qu’elle a expliqué à Emile que c’est le chat qui devait le choisir. Ce n’était clairement pas le cas, alors ils repartent bredouilles.

Quelques jours plus tard, le refuge contacte Mme Gaudreault car ils ont un adorable chat noir à donner. Ce dernier a été abandonné par le précédent propriétaire pour une raison de santé : un blocage urinaire. Ledit chat est en famille d’accueil, prêt à être adopté, mais il devra manger une diète vétérinaire spécialisée. « Ça tombe bien puisque mon chat Vladimir est déjà sur cette diète », explique Mme Gaudreault.

peur des chats noirs

Toutefois, il y a un hic : Emile a peur des chats noirs... Une peur sans raison apparente. 

Emile disait des chats noirs que... « l’on ne voit que leurs yeux briller dans le noir ». Emile avait peur de voir cela en pleine nuit. « Il était craintif, mais je lui ai dit que la couleur n’avait aucun rapport avec le comportement d’un chat », explique sa mère. Et ils ont décidé d’aller le voir. 

« Sur place, ce beau petit minou noir vient nous sentir et se frotte contre nos jambes », raconte Sara Gaudreault. « Emile s’assoit sur une chaise et le chat saute sur ses genoux, se met à lui faire des câlins en ronronnant. » Et là, les yeux pleins d’eau, Emile lui dit : « Maman, je pense que le chat m’a choisi ! » 

Eh bien oui ! Roméo (c’est le nouveau nom du chat) a sans doute choisi Emile puisque depuis ce jour, ils sont toujours ensemble. Inséparables. « Il y a de longs moments où Roméo ronronne, couché sur Emile, sans bouger », confie Sara Gaudreault, qui ajoute qu’Emile a tellement d’amour pour Roméo qu’il s’occupe même de nettoyer sa litière ! « Emile a retrouvé sa bonne humeur et sa joie de vivre », confie-t-elle, « et ça me rend heureuse. »

Maintenant, Emile n’a plus peur des chats noirs. Bien sûr qu’il voit les yeux de Roméo briller dans le noir mais pas plus que ceux de Vladimir, le chat gris de sa mère. 

« Il m’apporte du calme et beaucoup de confiance en moi. Il me redonne de la bonne humeur » me confie-t-il. « Je ne suis jamais seul avec Roméo ».