/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Un Montréalais craint une autre tentative de fraude de la PCU

Il a reçu trois lettres chez lui adressées à trois noms différents et inconnus

Fraude PCU
Photo Antoine Lacroix Gilles Blain montre les trois lettres qu’il a reçues provenant de Service Canada et portant le nom de trois personnes qui lui sont inconnues. Il craint qu’il s’agisse d’une tentative de fraude afin de mettre la main sur la Prestation canadienne d’urgence.

Coup d'oeil sur cet article

Un Montréalais craint que son adresse ait été utilisée par des fraudeurs après qu’il eut reçu trois lettres du fédéral donnant des codes d’accès pour des comptes en ligne permettant d’obtenir la Prestation canadienne d’urgence. 

« J’ai vraiment fait le saut en recevant ça, j’ai tout de suite pensé à une tentative de fraude, affirme Gilles Blain. Je ne veux pas que le gouvernement pense que ça vient de moi les demandes, j’ai rien à voir là-dedans. »

C’est jeudi après-midi qu’il a fait la trouvaille de trois lettres toutes datées du 21 juin provenant de Service Canada et destinées à trois noms différents, qu’il ne connaît pas du tout, mais avec son adresse.

« J’habite ici depuis 10 ans, je ne comprends pas pourquoi ça arrive chez moi. Il me semble qu’ils doivent effectuer des vérifications avant de faire ce genre d’envoi », estime M. Blain, qui est artiste-peintre. 

Dans les lettres, on explique la marche à suivre afin d’avoir accès à un compte en ligne personnel permettant de recevoir les prestations de l’assurance-emploi. La Prestation canadienne d’urgence (PCU) de l’assurance-emploi est aussi disponible, est-il expliqué sur le site gouvernemental.

Un code spécial est aussi donné afin de pouvoir débloquer le compte.

On indique également qu’il est possible d’avoir accès aux dépôts directs.

Vol de boîte aux lettres

M. Blain soupçonne que les gens ayant fait les demandes à Service Canada voulaient voler les lettres avant qu’il ne mette la main dessus.

« Ma boîte aux lettres est quand même facilement accessible. Après, ils avaient juste à faire une demande de PCU en dépôt direct et partir avec l’argent. Une chance, j’ai été plus rapide qu’eux, il y a eu plein de nouvelles comme quoi c’est facile frauder la PCU », soutient M. Blain.

Il dit avoir tenté de contacter le numéro de Service Canada qui se trouve sur les lettres, mais sans succès, puisque l’attente est interminable.

« Je voulais leur mentionner que j’avais reçu tout ça, pour qu’ils puissent agir en conséquence. Quand même bizarre trois lettres envoyées à une adresse où les gens n’habitent même pas », explique-t-il, se demandant quoi faire maintenant avec les documents. 

Fraudes de la PCU

Contacté hier, Service Canada n’a pas été en mesure de répondre à nos questions et d’expliquer quelles sont les vérifications qui sont effectuées avant de permettre l’envoi de tels codes de sécurité pour l’ouverture d’un compte en ligne.

Le Journal a publié de nombreux reportages dans les dernières semaines faisant état de la facilité pour les fraudeurs de voler la PCU, notamment en s’emparant de l’identité d’honnêtes citoyens. 

La mesure gouvernementale, qui est l’objet de vives critiques depuis son apparition en mars, est évaluée à 60 milliards $. Déjà, plus de 43 G$ ont été versés en prestations en date du 4 juin pour plus de huit millions de prestataires.

« Peut-être que c’est une nouvelle manière de frauder ? Les gens devraient faire preuve de prudence et regarder leur boîte aux lettres souvent », conclut M. Blain. 

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.