/finance/business
Navigation

Tentative de piratage informatique à la SAQ

Tentative de piratage informatique à la SAQ
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | La Société des alcools du Québec (SAQ) a annoncé mardi avoir fait l’objet d’une tentative de piratage informatique externe, le 15 mai dernier, qui n'a cependant pas permis «d'exfiltrer» le moindre «renseignement personnel» de clients.

Même si aucune donnée liée au programme Inspire ou à ses membres n'a été consultée ou exfiltrée, 17 documents contenant des renseignements personnels d'employés de la SAQ ont pu être consultés avant que l'intrusion ne soit bloquée», a précisé la société d’État par communiqué.

Ce sont les outils de surveillance informatique de la Société qui ont détecté, ce jour-là, la tentative d'intrusion, ce qui a permis de déclencher le protocole de sécurité.

L’entreprise a tenu à rassurer mardi ses employés, ses clients et le public sur les mesures de sécurité en place.

«La direction de la SAQ s'est rapidement adjoint les services d'une firme reconnue d'experts en cybersécurité, Cytelligence, a-t-on précisé. Cette firme a piloté une analyse exhaustive des réseaux et des serveurs de la SAQ afin de déterminer l'impact de cette tentative d'intrusion.»

La direction de la SAQ a été avertie dès le 24 juin que des documents contenant des informations sensibles pourraient avoir été consultés lors de l'incident, mais c’est lundi que les résultats de l’analyse confirmant le cas lui ont été communiqués, a-t-on souligné.

Par précaution, la société d’État a indiqué que chaque employé touché sera contacté et qu'ils pourront bénéficier de la protection d'un service de surveillance du crédit et d'assurance contre le vol d'identité pour une période d'un an avec Equifax, et ce, aux frais de la SAQ.