/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Sherbrooke: l'imposition du masque dans les autobus rassure

Coup d'oeil sur cet article

SHERBROOKE | La Société de transport de Sherbrooke et quelques-uns de ses usagers de se disent rassurés par l'obligation de porter le masque à bord des autobus, à partir du 13 juillet.

À l'heure actuelle, moins de 30 % des usagers portent le couvre-visage, estime-t-on.

La Société de transport de Sherbrooke (STS) s’est dire satisfaite de l'annonce, mais elle se questionne à savoir comment faire respecter cette mesure.

Les chauffeurs d'autobus ont déjà de grandes responsabilités, a fait savoir le président de la STS, Marc Denault. Toutes les possibilités sont sur la table, incluant le recours à des agents de sécurité.

Par ailleurs, la STS songe à organiser une autre distribution de masques. La semaine du 18 juin, elle en avait distribué plus d'un millier.

Les avis sont partagés à Trois-Rivières  

MOLLY BELAND

Les usagers de la Société de Transport de Trois-Rivières (STTR) sont divisés par l’obligation, à compter du 13 juillet, du port de masque dans les autobus de partout au Québec pour les 12 ans et plus.

Pour certains, la nouvelle consigne est la bienvenue. Pour d'autres, elle est superflue. Chose certaine, les usagers ont deux semaines pour se préparer au changement.

«Il y en a qui se lavent les mains, d'autres non... Ce n'est pas tout le monde qui est d'accord avec les mesures sanitaires alors de devoir les gérer, c'est une autre histoire», a expliqué en entrevue à TVA Nouvelles une chauffeuse de la STTR.

Pour ceux qui ne voudront pas collaborer, ils se verront refuser l'accès à l'autobus.

«Nos chauffeurs, ce sont des chauffeurs, pas des policiers des masques qui vont faire de la discipline, alors on demande la collaboration des usagers», a mentionné le responsable des communications à la STTR, Charles-Hugo Normand.

Il est difficile d'avoir des données sur le nombre de personnes qui le portent. Chose certaine, ils sont de plus en plus nombreux à l'avoir adopté, selon des chauffeurs.

«Les autobus sont des lieux favorables à la transmission communautaire alors ça va permettre de ralentir la contamination», a fait savoir la directrice de la santé publique au CIUSSS Mauricie-Centre-du-Québec, la Dre Marie-Josée Godi.

La STTR a déjà distribué quelque 800 masques aux usagers dans les derniers jours aux différents terminus de Trois-Rivières. Le surplus qui n'a pas été distribué est encore disponible dans les bureaux du Centre d'organisation mauricien de services et d'éducation populaire (COMSEP).

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.