/news/politics
Navigation

Trois-Rivières recule sur des interdictions de stationnement

Coup d'oeil sur cet article

TROIS-RIVIÈRES | La Ville de Trois-Rivières a décidé de faire marche arrière en retirant des interdictions de stationner sur certaines portions de rues du périmètre de son centre-ville.

Une quinzaine d'espaces de stationnement condamnés depuis quelques jours au profit des piétons et des cyclistes seront donc à nouveau accessibles aux automobilistes.

Cette décision avait suscité de la grogne parmi les gens d'affaires. «C'est sûr que ça nous touche quand même beaucoup au niveau de notre clientèle. Il y a moins de monde qui viennent et il y a beaucoup de retard», s'est plaint Gabriel Plante du salon de coiffure Le Barbu Sportif aux abords duquel il n'était plus permis de se garer.

«C'est un laboratoire, donc c'est vivant», a indiqué le maire Jean Lamarche avant de convenir qu'il fallait réajuster le tir. Un haut fonctionnaire municipal est allé arpenter les rues visées par la mesure afin de suggérer des modifications.

L'organisme Trois-Rivières Centre, chargé de promouvoir la santé économique du centre-ville, estime que les interdictions ne représentaient tout de même pas la mer à boire pour les automobilistes. Il s'agissait de 49 espaces sur un total de plus de 2000 pour l'ensemble du périmètre.

«C'est sûr que si on pense à aller se stationner directement devant le commerce, c'est peut-être moins possible. Mais il y a d'autres endroits où stationner au centre-ville», a fait valoir la directrice de l'organisme, Gina Déziel.