/entertainment/movies
Navigation

Voici à quoi ressemblera votre prochaine visite au cinéma

Les cinéphiles devront se plier à diverses mesures...

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir été fermés pendant près de quatre mois à cause de la pandémie, les cinémas du Québec sont finalement prêts à rouvrir leurs portes aujourd’hui avec un maximum de 50 spectateurs par salle. À quoi ressemblera votre prochaine sortie au cinéma ? Le Journal a fait un tour guidé du Cinéma Guzzo de Terrebonne hier pour voir ce qui attend les cinéphiles. 

• À lire aussi: Cinéma Beaubien : de retour devant le grand écran

Étape 1 : l’entrée 

Photo Agence QMI, Joël Lemay

Après avoir franchi la billetterie et remis son billet au préposé à l’entrée, le spectateur doit passer par une borne de désinfectant à mains. Tous les employés du cinéma qui interagissent avec les clients doivent porter un masque et une visière. Ils ont aussi plusieurs consignes sanitaires à respecter pendant leur quart de travail (lavage fréquent des mains, désinfection des surfaces...). 

Étape 2 : rappel des consignes 

Photo Agence QMI, Joël Lemay

Un grand panneau lumineux a été installé à l’entrée du cinéma pour rappeler aux cinéphiles les consignes à respecter à l’intérieur de l’établissement. Les clients doivent notamment garder une distance de 2 m entre eux dans les aires communes. Le port du masque n’est pas obligatoire, mais le propriétaire des Cinémas Guzzo, Vincent Guzzo, souligne qu’il en vendra bientôt dans ses établissements pour les clients qui se sentiraient plus en sécurité en en portant un. 

Étape 3 : achat du popcorn 

Photo Agence QMI, Joël Lemay

N’ayez crainte, il sera encore possible de manger du popcorn au cinéma en temps de pandémie. Vincent Guzzo souligne d’ailleurs que le menu offert dans ses cinémas sera le même qu’avant le confinement. Un marquage au sol indiquera la distance à respecter dans les files d’attente devant les comptoirs alimentaires. 

Étape 4 : dans la salle 

Photo Agence QMI, Joël Lemay

Toutes les rangées des salles peuvent être occupées, mais les spectateurs qui ne résident pas à la même adresse doivent laisser au moins deux sièges libres entre eux. Pour l’instant, la santé publique impose une limite de 50 spectateurs par salle, mais la capacité maximale pourrait augmenter à 250 personnes à compter de la mi-juillet si la situation sanitaire continue de s’améliorer. La règle de distance entre les spectateurs pourrait aussi éventuellement être réduite à un seul siège. « Pour moi, la distanciation n’est pas un problème dans une salle de cinéma, insiste Vincent Guzzo. Nos salles sont grandes alors les spectateurs ont naturellement tendance à s’asseoir loin les uns des autres quand c’est possible. » 

Étape 5 : la désinfection des salles 

Photo Agence QMI, Joël Lemay

Toutes les salles de cinéma seront désinfectées après chaque séance avec un appareil spécial qui pulvérise du désinfectant sur les fauteuils et les surfaces. Les Cinémas Guzzo demandent aussi aux clients de faire leur part en ramassant autant que possible leurs déchets à la fin de la projection pour éviter que les employés aient à toucher à des verres ou emballages utilisés. 

Quels films seront à l’affiche ?     

Vincent Guzzo
Photo Agence QMI, Joël Lemay
Vincent Guzzo

En l’absence de superproductions hollywoodiennes jusqu’à la fin juillet, les cinémas du Québec présenteront au cours des prochaines semaines une sélection de films québécois et internationaux, mais aussi plusieurs films américains qui avaient pris l’affiche peu de temps avant le début du confinement.

Vincent Guzzo profitera aussi de l’occasion pour lancer deux films dont il a acquis les droits de distribution : le film d’animation Fabuleuses aventures à Oz et le film familial Les aventures de Billy Stone : le médaillon sacré

« Je priorise les films pour toute la famille parce que c’est ce qui fonctionne toujours le mieux pendant l’été, indique le président des Cinémas Guzzo. On va aussi remettre à l’affiche des comédies et des films d’action qui ont obtenu du succès avant le confinement comme Jumanji : le prochain niveau, Mauvais garçons pour la vie et Sonic le hérisson

Le thriller politique Suspect numéro un, qui met en vedette Antoine Olivier Pilon et Josh Hartnett, sera la première nouveauté québécoise à prendre l’affiche, le 10 juillet. D’ici là, des films québécois comme Mafia Inc. et 14 Jours, 12 Nuits, qui avaient vu leur carrière en salle être écourtée à cause de la pandémie, auront droit à une nouvelle sortie dès aujourd’hui. 

Les studios hollywoodiens ayant repoussé la majorité de leurs sorties estivales à cause de la crise du coronavirus, il faudra attendre le mois d’août avant de voir les premières grosses productions américaines (dont les très attendus Tenet et Mulan) débarquer sur nos écrans.