/news/politics
Navigation

Justin Trudeau est visé par une enquête éthique

Le contrat à un organisme proche du premier ministre a été annulé

Le premier ministre canadien, Justin 
Trudeau, était de passage à Gatineau, 
vendredi.
Photo AFP Le premier ministre canadien, Justin Trudeau, était de passage à Gatineau, vendredi.

Coup d'oeil sur cet article

Le premier ministre Justin Trudeau fera l’objet d’une enquête du Commissaire à l’éthique concernant l’octroi d’un contrat de 900 millions $ à un organisme proche de sa famille. L’organisation de bienfaisance WE Charity avait été choisie sans appel d’offres pour gérer le programme de Bourses canadiennes pour le bénévolat étudiant. Le contrat a été rompu vendredi après des jours de controverse.

• À lire aussi - Bourses pour étudiants: l’organisme UNIS n'est plus responsable du programme. 

Retour sur une autre crise éthique pour le gouvernement Trudeau.

Donné sans appel d’offres  

Ottawa a attribué le contrat de gestion du programme sans appel d’offres à WE Charity, aussi connu sous son nom francophone UNIS et sous l’appellation Free the Children. L’organisation fondée à Toronto par les frères Craig et Marc Kielburger s’est donné pour mission de changer le monde en sensibilisant les jeunes à l’importance des enjeux sociaux. Elle est active au Canada, en Angleterre et aux États-Unis, mais aussi dans une poignée de pays en développement. 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Un programme de près d’un milliard de dollars  

Le programme fédéral de Bourses canadiennes pour le bénévolat étudiant a été annoncé le 25 juin, au coût de 900 millions $. Il fait partie d’un vaste investissement de 9 milliards $ d’Ottawa pour amortir l’impact économique de la pandémie sur les jeunes. Il prévoit un versement de 1000 à 5000 $ aux étudiants qui feront du bénévolat au cours des quatre prochains mois, de même que 12 000 $ pour les enseignants qui recruteront et géreront ces jeunes. Le projet vise à aider financièrement les étudiants qui s’impliquent dans la communauté à l’heure où les options d’emploi sont limitées.

Des liens étroits   

Justin Trudeau, son épouse et sa mère sont des amis de longue date de WE Charity. Les critiques estiment donc que le gouvernement est en conflit d’intérêts en attribuant des contrats à l’organisme. Sophie Grégoire Trudeau, l’épouse du premier ministre, anime un podcast pour WE et en est l’une des ambassadrices de charité. C’est en se rendant à Londres pour prendre la parole au WE Day qu’elle a contracté la COVID-19, en mars. Justin Trudeau a fait lui-même plusieurs apparitions lors de WE Day, dont sa première sortie publique d’importance après son assermentation en 2015. Une foule de 16 000 jeunes scandait alors « Trudeau, Trudeau, Trudeau ».