/investigations/truth
Navigation

Il manque encore des milliers d’employés

Coronavirus - Covid-19
Photo courtoisie Les militaires comme Joëlle Gallant ont prêté main-forte pour combler le manque de personnel en santé.

Coup d'oeil sur cet article

Chaque samedi, les recherchistes de notre Bureau d’enquête de Montréal, Québec et Ottawa débusquent les fausses nouvelles, vérifient des déclarations et trouvent les vrais chiffres.

Les chiffres de la semaines : 4359

C’est le nombre d’employés qui sont présentement absents du réseau de la santé et des services sociaux au Québec en raison du coronavirus. 

Cela exclut les professionnels payés par la Régie de l’assurance maladie du Québec, comme les médecins et les dentistes.

De ce nombre, on compte 868 préposés aux bénéficiaires qui manquent toujours à l’appel, en incluant les absences préventives, en date du 26 juin. Cela ne représente que 2,1 % de l’effectif total de préposés, selon le ministère de la Santé et des Services sociaux.

Même si la situation n’est toujours pas revenue à la normale, il s’agit d’une amélioration importante par rapport à la fin du mois de mai. Plus de 10 000 travailleurs étaient alors absents, dont environ la moitié à Montréal, avait indiqué l’ex-ministre de la Santé, Danielle McCann.

– Sarah Daoust-Braun 

Les chiffres de la semaines : 97 % 

C’est la baisse du nombre de passagers dans les vols réguliers au Canada en avril 2020 par rapport à la même période l’an dernier selon Statistique Canada. La pandémie de COVID-19 a été désastreuse pour l’industrie de l’aviation, causant la plus forte diminution dans les transports aériens jamais enregistrée.

Cette diminution est presque deux fois plus sévère que celle observée entre les mois de mars 2020 et mars 2019, qui a été de 44 %. Déjà, le mois de mars 2020 avait battu des records en termes de baisse du nombre de passagers. 

À titre de comparaison, les événements du 11 septembre 2001 aux États-Unis et l’éclosion du SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) au printemps 2003 avaient causé une diminution du quart de la fréquentation dans le transport aérien au Canada. Avant la pandémie actuelle, ces deux événements étaient les plus importantes perturbations à avoir été enregistrées dans cette industrie.

– Marie Christine Trottier