/lifestyle/health
Navigation

Maigrir à la maison: elle perd 30 livres en confinement

Une enseignante de 32 ans a profité de la pandémie pour changer ses habitudes de vie

maigrir
Photo courtoisie L’enseignante au secondaire Kathuissya Richard-Hunter est passée de 175 lb à 145 lb durant le confinement. Elle a réussi cet exploit en mangeant mieux, en se tournant vers le végétarisme et en bougeant plus.

Coup d'oeil sur cet article

En regardant ses photos du temps des Fêtes, Kathuissya Richard-Hunter n’a pas aimé l’image qu’elle a vue. Motivée, elle a amorcé un virage à 180° dans son mode de vie qui lui a permis de perdre 30 livres en quelques mois.

• À lire aussi: Maigrir à la maison: une occasion de changer son mode de vie

Course, entraînements à la maison et une alimentation complètement repensée : Kathuissya Richard-Hunter, 32 ans, a jeté à la poubelle son ancien mode de vie pendant le confinement pour repartir sur de nouvelles bases, et les résultats sont flagrants.

Elle a perdu 30 de ses 175 lb. Elle fait désormais osciller la balance à 145 lb.

«Et je veux en perdre encore puisque j’ai le temps de continuer à m’entraîner», assure la résidente de Saint-Paul, dans Lanaudière, qui espère que son histoire motivera d’autres personnes à lui emboîter le pas.

La crise sanitaire qui a paralysé le Québec pendant plusieurs semaines a été un facteur déterminant dans sa perte de poids.

«J’ai eu beaucoup plus de temps pour prendre soin de moi. J’ai utilisé l’application Adidas Running qui a offert l’abonnement premium gratuit avec le confinement.»

«Je m’entraîne quatre fois par semaine, et les autres jours, je fais de la course. Le confinement m’a permis d’inclure ça dans ma routine», explique cette enseignante au secondaire.

Le végétarisme à la rescousse

En plus de commencer à s’entraîner, Kathuissya Richard-Hunter a pratiquement éliminé toute consommation de viande de son alimentation, se tournant vers les protéines végétales comme le tofu et les légumineuses.

«Je dirais qu’on mange 75 % du temps végétarien. On mange moins de viande pour notre santé et pour l’environnement. J’ai aussi plus de temps pour cuisiner. Je mange plus de fruits et de légumes et on a arrêté les produits laitiers. On a aussi beaucoup réduit notre consommation d’alcool.»

Le tofu a d’ailleurs été une belle trouvaille à l’épicerie. «J’en avais mangé une fois et je n’avais pas vraiment aimé ça. J’ai appris à mieux le cuisiner et j’ai trouvé de belles recettes», raconte-t-elle.

Pas question toutefois pour elle de suivre un plan alimentaire précis.

«Je ne fais pas de régime parce qu’un régime temporaire, ça amène des résultats temporaires. Je fais quelque chose que je peux maintenir dans le temps pour ne pas reprendre mon poids à long terme. Je ne suis pas brimée et je me sens mieux.»

Mieux dans sa peau

La femme reconnaît qu’elle ne se passerait plus de son nouveau mode de vie en raison de ses multiples bienfaits.

«Ça m’apporte un bien-être complet, pas juste physique, mais mental aussi. Par moments, le confinement était démoralisant puisqu’on ne pouvait voir personne, et l’activité physique m’a aidée à garder le moral. Je ne me suis jamais sentie aussi en forme de toute ma vie. Et il va falloir que je rachète des vêtements, c’est un beau problème.» 

Ses trucs 

maigrir
Photo Ben Pelosse

 

  • Prendre le temps pour s’entraîner 
  • Se fixer de petits objectifs atteignables au début 
  • Tenir un journal de bord quotidien  
  • Cuisiner plus souvent et équilibrer l’alimentation 
  • Diminuer la consommation d’alcool