/finance
Navigation

Des actionnaires de Nemaska Lithium demandent l’aide de l’État

Coup d'oeil sur cet article

Craignant de perdre leur argent, des actionnaires de Nemaska Lithium demandent à l’État d’aider davantage cette entreprise qui s’est placée à l’abri de ses créanciers, même si Investissement Québec risque de perdre ses 130 millions de dollars déjà investis.

Dans une lettre adressée au premier ministre du Québec, François Legault, le Regroupement des actionnaires de Nemaska aimerait que le gouvernement québécois fasse appel au Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques, tout en demandant 400 millions $ en subventions d’Ottawa pour cette entreprise. Nemaska Lithium veut exploiter du spodumène à la mine Whabouchi, dans le Nord-du-Québec, et traiter ce minéral pour en extraire le lithium qui sert à fabriquer des batteries d’autos électriques dans ses installations de Shawinigan en Mauricie.

En raison de dépassements de coûts qui ont fait grimper la facture d’environ 500 millions $ pour atteindre 1,5 milliard $, l’entreprise s’est placée à l’abri de ses créanciers avant Noël et a suspendu ses activités le 31 décembre.

Le Regroupement des actionnaires de Nemaska voudrait aussi qu’Investissement Québec (IQ), un des plus gros actionnaires de cette compagnie minière, mette encore plus d’argent sur la table, même si IQ risque de perdre sa mise initiale lors de la restructuration de l’entreprise.

D’éventuels repreneurs ont jusqu’au 10 juillet pour faire une offre. Dans le cadre du processus de restructuration se déroulant en Cour supérieure du Québec, huit soumissionnaires se sont qualifiés pour déposer une offre.

Les actionnaires de Nemaska ont toutefois peur de perdre toutes leurs billes à la suite de ce processus et ils voudraient que Québec intervienne en leur faveur.

L’action de Nemaska Lithium n’est plus cotée à la Bourse de Toronto depuis février.

Après avoir atteint un sommet en 2017, le prix du lithium n’a cessé de dégringoler depuis, rendant plus difficile la tâche d’attirer de nouveaux investisseurs.