/news/transports
Navigation

Lac-Mégantic aura attendu 10 ans pour sa voie de contournement

Les travaux du tracé de contournement du chemin de fer de la municipalité estrienne débuteront l’an prochain

Lac Mégantic
Photos d'archives Le centre-ville de Lac-Mégantic a été reconstruit et sa beauté a maintenant de quoi faire oublier les images de désolation prises au lendemain de l’explosion en 2013, assure Julie Morin. « On a une vue sur le lac et le mont Mégantic. C’est magnifique. »

Coup d'oeil sur cet article

La voie de contournement du chemin de fer qui traverse Lac-Mégantic aura beau être prête dans les temps prévus par les gouvernements, il se sera écoulé 10 ans entre la tragédie et sa mise en service, rappelle la mairesse.

« Chaque nuit, chaque jour, il y a des trains qui passent dans le centre-ville », laisse tomber Julie Morin, mairesse de Lac-Mégantic.

Et ce, même s’il y a exactement sept ans aujourd’hui que s’est produite à cet endroit l’explosion du convoi de 72 wagons-citernes de pétrole qui a tué 47 personnes, le pire accident ferroviaire de l’histoire récente du Canada.

Le ministère des Transports a indiqué samedi que l’échéancier de construction d’une voie de contournement du chemin de fer sera respecté. Annoncés en 2018, les travaux devront commencer en 2021. Le projet « progresse de façon très satisfaisante », pouvait-on lire dans le communiqué. 

  • ÉCOUTEZ l'entrevue avec Robert Bellefleur, porte-parole de la Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire de Lac-Mégantic, à QUB radio :

Ainsi, la mise en service ne se fera pas avant 2023, estime Mme Morin, qui peine à comprendre pourquoi les autorités ont mis tant de temps à passer des études à la concrétisation du projet. 

« C’est un dossier qui traîne en longueur », abonde l’expert ferroviaire Denis Allard.

Il croit que le projet aurait pu être terminé en deux ou trois ans. 

« Cette voie n’est pas seulement importante, c’est une nécessité », affirme la mairesse. 

Les Méganticois ont vécu un véritable traumatisme. Ils attendent avec impatience le jour où le cœur de leur ville ne sera plus coupé en deux par un chemin de fer qui leur rappelle le drame, explique-t-elle.

De plus, même s’il n’y a plus de pétrole qui passe sur la voie ferrée de Lac-Mégantic, les risques d’accident sont toujours réels en raison de la topographie particulière du terrain, la ville étant située derrière une courbe, au bas de la deuxième plus longue pente au Canada.  

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

D’ailleurs, un train a déraillé à Nantes en août dernier, à une douzaine de kilomètres du lieu de la tragédie de 2013.

Plusieurs changements

Bien sûr, plusieurs choses ont changé depuis l’accident. La vitesse des trains a été réduite, des chauffeurs sont présents à bord et les inspections sont plus fréquentes, énumère Julie Morin. 

La Ville de Lac-Mégantic inaugurera aujourd’hui l’Espace Mémoire, une place publique à l’endroit de l’ancien Musi-Café, l’établissement où se trouvait la majorité des victimes au moment de l’explosion. 

« C’est clair qu’il ne fallait pas rebâtir un bâtiment ordinaire à cet endroit », explique Mme Morin. Le mémorial servira à rappeler toutes les pertes, humaines et matérielles, causées par l’accident.