/news/currentevents
Navigation

Hécatombe dans les eaux du Québec

La fin de semaine a fait grimper le bilan des noyades

Coup d'oeil sur cet article

Le bilan des décès par noyade s’est encore alourdi ce week-end alors qu’au moins quatre personnes ont perdu la vie dans les eaux du Québec et qu’un homme manquait toujours à l’appel dimanche soir.

• À lire aussi: Deux motocyclistes perdent la vie en Montérégie

• À lire aussi: Un enfant dans le coma après un accident de motocross

Deux aînés se sont noyés dimanche après-midi.

D’abord, une femme de 68 ans a perdu la vie dans la rivière Rouge, dans les Laurentides, après avoir été emportée par le courant alors qu’elle se trouvait sur un rocher près de Grenville-sur-la-Rouge.

Puis, un homme de 74 ans est mort dans la piscine d’un camping de Havelock en Montérégie, dimanche après-midi.

Environ au même moment, un ado de 17 ans a sombré dans le Grand lac Saint-François près de Lambton, en Estrie.

Les recherches pour retrouver le plaisancier, qui se faisait tirer par un bateau alors qu’il se trouvait sur un tube, sans veste de flottaison, ont été interrompues au coucher du soleil.

C’est dans cette piscine de Noyan en Montérégie qu’une fillette a perdu la vie samedi.
Capture d'écran TVA Nouvelles
C’est dans cette piscine de Noyan en Montérégie qu’une fillette a perdu la vie samedi.

Difficile samedi

Samedi, une fillette de 3 ans est décédée dans une piscine à Noyan, en Montérégie, et un homme de 71 ans s’est noyé dans une rivière de Saint-Pamphile, dans la région de Chaudière-Appalaches. 

C’est sans compter les deux noyades survenues en moins de 24 heures dans la rivière des Outaouais, à la frontière entre le Québec et l’Ontario.

«Comment la fillette a-t-elle eu accès à la piscine ? Où était la veste de flottaison du septuagénaire?», questionne Raynald Hawkins, directeur général de la Société de sauvetage, en ajoutant que la majorité des décès liés à l’eau sont évitables.

«On a bien compris le principe d’un conducteur désigné, on devrait faire de même avec un sauveteur désigné», poursuit M. Hawkins. 

Veste de flottaison

Raynald Hawkins rappelle l’importance de porter une veste de flottaison.

Environ «huit fois sur dix, les gens n’en portaient pas ou ne la portaient pas correctement», fait-il savoir. 

Il conseille également de sortir accompagné et de ne pas mélanger alcool et sport nautique, car un verre consommé à bord équivaut à trois sur la terre ferme.

– Avec Jérémy Bernier et Clara Loiseau


Dimanche, le Québec déplorait 39 morts par noyade, comparativement à 28 à pareille date l’an dernier.