/news/currentevents
Navigation

Estrie: un drame familial secoue Windsor

Deux hommes ont perdu la vie tandis qu’une femme reposait toujours lundi dans un état critique mais stable

Coup d'oeil sur cet article

Un ancien entraîneur de hockey de Windsor, en Estrie, qui était très engagé dans sa communauté est décédé lundi dans ce qui a toutes les apparences d’un drame intra-familial, dans lequel un second homme a également perdu la vie.

« [Serge] Dubois n’avait jamais rien de mal à dire sur personne. On se sentait toujours bien en sa présence. C’était un homme tellement simple et d’une agréable compagnie, tout comme sa conjointe », a témoigné un proche de la victime, qui a préféré rester anonyme.  

  • Le journaliste Félix Séguin revient sur le dossier au micro de Pierre Nantel, sur QUB Radio:

Vers 6 h 30 lundi matin, la Sûreté du Québec (SQ) a été appelée à se rendre dans un domicile de la rue Crabtree à Windsor, où des coups de feu auraient été entendus par des voisins. 

À l’arrivée des policiers sur les lieux, deux hommes et une femme, tous âgés dans la soixantaine, reposaient inanimés dans le domicile. 

Ils présentaient des blessures « très graves ».

Deux hommes sont morts dans une résidence de la rue Crabtree, lundi à Windsor, en Estrie, et une femme luttait pour sa vie.
Photo Audré Kieffer
Deux hommes sont morts dans une résidence de la rue Crabtree, lundi à Windsor, en Estrie, et une femme luttait pour sa vie.

Critique, mais stable

Selon nos informations, c’est Daniel Royal, 63 ans, qui aurait fait irruption dans le domicile de son beau-frère Serge Dubois, 62 ans, avant d’ouvrir le feu sur le couple qui s’y trouvait. 

Les deux hommes ont succombé à leurs blessures dans les heures qui ont suivi, tandis que la femme de 60 ans reposait toujours dans un état « critique, mais stable » en début de soirée, a indiqué Louis-Philippe Ruel, porte-parole à la SQ.

Les circonstances de cette tragédie demeurent toujours nébuleuses pour les enquêteurs, qui devront rencontrer des témoins pour faire la lumière sur cette affaire. 

« Lorsque la dame reprendra conscience à l’hôpital, si elle peut nous parler, ça devrait nous aider à comprendre ce qui s’est passé », a-t-il ajouté. 

Entraîneur de hockey

Bien apprécié par le voisinage, M. Dubois était un ancien entraîneur de hockey particulièrement apprécié par la communauté, comme ont témoigné plusieurs sur les réseaux sociaux. 

L’ex-joueur de hockey junior majeur a par ailleurs joué aux côtés de Guy Carbonneau dans les années 1970 avec les Saguenéens de Chicoutimi, selon un proche. 

Photo Agence QMI, Maxime Deland

Il a par la suite dirigé à différents niveaux, dont pour l’équipe senior de Windsor, les Papetiers.

M. Dubois a aussi contribué à l’aménagement des sentiers de la poudrière dans un parc historique à Windsor. 

« Aujourd’hui [lundi], c’est pas une bonne journée. Il fait soleil, mais tu vas nous manquer beaucoup, a confié un proche à TVA Nouvelles. Merci pour tout ce que tu as fait. Tu as fait beaucoup pour les sentiers. [...] Tu avais encore des projets, tu me disais il y a deux semaines, pour au moins les quatre ans à venir. »

Photo Agence QMI, Maxime Deland

Sous le choc

Tout le voisinage était sous le choc en apprenant la nouvelle. 

« C’est vraiment du bon monde. Ça m’affecte », a confié une voisine. 

« C’est tellement inattendu. Des fois, on va entendre ça dans les grandes villes ou quoi que ce soit », a raconté une autre voisine rencontrée par TVA Nouvelles. 

–Avec l’Agence QMI