/entertainment/tv
Navigation

«Josélito au cœur du monde»: d’autres confidences troublantes pour Josélito

«Josélito au cœur du monde»: d’autres confidences troublantes pour Josélito
PHOTO COURTOISIE/ICI Radio-Canada Télé

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL –Josélito Michaud ira à nouveau chercher des confidences troublantes et émouvantes dans sa nouvelle série documentaire, Josélito au cœur du monde, où il sera question de la tuerie de Polytechnique et de l’attentat du Métropolis, avec la mère de Marc Lépine et l’ex-première ministre Pauline Marois. 

• À lire aussi: QUB: des balados pour Ludovick et Josélito

D’abord prévue cet été, la diffusion de Josélito au cœur du monde a été repoussée à l’automne par ICI Radio-Canada Télé et s’amorcera en septembre.

Le tournage des sept épisodes s’est conclu trois semaines avant le début du confinement, a raconté en entrevue Josélito Michaud, qui avait envie d’échanger, entre autres, avec «des inconnus d’exception».

«Ç’a été quelque chose à faire, a soutenu l’animateur et producteur. Je vais vraiment au cœur des sujets. Oh que j’y vais! Tant qu’à y aller, je voulais m’y plonger, et j’ai vraiment aimé ça.»

Cinq thèmes

Josélito au cœur du monde se scindera en cinq thèmes: quand on commet l’irréparable (deux épisodes), quand on subit un attentat (deux épisodes aussi), quand on est accusé injustement, le fait de prêter son corps (avec des témoignages de mères porteuses) et les changements de vie.

«On va revisiter des lieux, comprendre de l’intérieur ce qui s’est passé, des spécialistes vont parler», a exposé Josélito Michaud.

Monique Lépine, la mère de Marc Lépine, se confiera dans l’une des heures consacrées aux drames irréparables. Quant à Pauline Marois, elle reviendra pour une rare fois sur la tragédie dont elle a été victime au moment de son élection, au Métropolis, en septembre 2012.

«Elle en parle vraiment beaucoup», a avancé Josélito Michaud.

Les tristes événements de Polytechnique (1989), du Collège Dawson (2006) et de la Mosquée de Québec (2017) seront aussi abordés dans les épisodes sur les attentats. Des hommes qui se trouvaient à Polytechnique au moment de la fusillade ont aussi été rencontrés par Josélito.

«J’ai toujours aimé les faits divers, et j’ai toujours aimé l’extraordinaire dans l’ordinaire, a indiqué ce dernier. J’aime entendre les gens connus, mais je veux aussi donner la parole aux inconnus. Quand l’histoire est forte, peu importe qui la porte, elle est forte. Moi, ma quête est toujours la même: comprendre l’être humain. C’est presque une obsession chez moi. Parce qu’en comprenant les autres, je vais peut-être me comprendre davantage. Chacun transporte son lot...»

À titre de producteur, Josélito Michaud travaille également sur la série Le chaos, qui sera éventuellement tournée et probablement disponible en 2021 sur Club illico. On lui doit l’idée originale de cette série, qui suivra une bande de jeunes ébranlés par un drame survenu lors du concert de leur idole. Les textes sont de Gabriel Sabourin et de Geneviève Simard, et Stéphan Beaudoin (Alerte Amber, L’heure bleue) assurera la réalisation. 

Nouveau livre

Josélito Michaud a par ailleurs profité de la pause imposée par la pandémie pour terminer l’écriture de son nouveau roman, Trois mois tout au plus, qui est en fait la suite de son récit Dans mes yeux à moi, lequel avait inspiré la série Olivier, diffusée en 2017.

À la fin de Dans mes yeux à moi, le personnage principal – un alter ego de Josélito, inspiré de ses expériences personnelles et de celles d’autres personnes – avait 18 ans et mettait le cap sur la ville. Dans Trois mois tout au plus, on le retrouvera plus tard, beaucoup plus vieux, à un autre stade de sa vie.

«Il sera confronté à une réalité qui l’amènera à revoir sa vie de fond en comble», a mentionné l’auteur, qui a de nouveau puisé dans son propre bagage et romancé d’autres parties pour créer cette nouvelle histoire.

«Au début, ça ne devait pas être une suite. Pendant deux ans, je voulais éviter ça. Mais, j’avançais, et c’est toujours le même personnage, Olivier Dubreuil, qui me revenait en tête. J’avais l’impression qu’il y avait encore quelque chose à dire.»

La parution de l’ouvrage est prévue pour novembre, aux Éditions Libre Expression. La série Olivier peut toujours être visionnée sur ICI Tou.tv.